18.12.2017

Akkuyu: les travaux préparatoires sont en cours – lancement de la construction en 2018

Une cérémonie a officialisé le lancement des activités en lien avec la construction de la première centrale nucléaire turque sur le site d’Akkuyu. Le lancement officielle de la construction – le coulage du premier béton – est prévu pour le printemps 2018.

L’autorité de sûreté nucléaire turque, la Turkish Atomic Energy Authority (TAEK), ayant remis en octobre 2017 un permis de construire limité pour la centrale nucléaire d’Akkuyu, les activités en lien avec la construction ont pu commencer. Ainsi, les travaux préparatoires en vue du coulage des fondations du bâtiment réacteur ont été terminés le 2 décembre 2017, conformément au calendrier prévu. Une cérémonie a été organisée pour célébrer le lancement officiel des travaux de construction le 10 décembre 2017 en présence d’Alexeï Lichatchev, CEO du groupe étatique russe Rosatom, et de Fatih Dönmez, vice-ministre turque de l’Energie et des Ressources naturelles. Ces travaux ont été rendus possibles grâce à l’octroi du permis de construire limité. Akkuyu Nuclear JS pense obtenir le permis de construire définitif en mars 2018, ce qui permettra de couler le premier béton de la tranche 1 et ainsi de lancer officiellement les travaux de construction de la première centrale nucléaire turque.

La Turquie prévoit de construire quatre réacteurs VVER-1200 d’une puissance globale de 4800 MW sur le site d’Akkuyu, sur le littoral méditerranéen. Le projet représente une grande opportunité pour l’économie locale. D’après les estimations, entre 35 et 40% des travaux de construction seront en effet pris en charge par des entreprises turques, ce qui correspond à des commandes d’une valeur comprise entre 6 et 8 milliards de dollars. D’après Rosatom, plus de 350 entreprises turques ont demandé à faire partie de la liste des fournisseurs. Des commandes ont déjà été attribuées dans le cadre du développement de l’infrastructure. Plus de 300 spécialistes travaillent actuellement sur le site, des citoyens turcs pour la plupart.

Source: 
M.B./C.B. d’après un communiqué de presse de Rosatom du 10 décembre 2017