18.03.2015

Fin de parcours pour trois réacteurs nucléaires japonais

Deux exploitants japonais de centrales nucléaires ont annoncé le 17 mars 2015 l’arrêt définitif de trois de leurs réacteurs nucléaires les plus âgés. 

Kansai Electric Power Co. a décidé d’arrêter de manière définitive Mihama 1 et 2, et Japan Atomic Power Company (JAPC) ne reprendra plus l’exploitation de Tsuruga 1.

Les sites de Tsuruga et Mihama se trouvent dans la province de Fukui, au bord de la mer du Japon, au milieu de l’île principale Honshu. Tsuruga 1 (BWR, 357 MW), la plus ancienne tranche nucléaire du Japon, est entrée en service en 1969. Mihama 1 (324 MW) est en service depuis 1970; il s’agit du plus ancien réacteur à eau sous pression du pays. Mihama 2 (PWR, 470 MW) est connecté au réseau depuis 1972.

Tsuruga 1 et Mihama 1 avaient reçu en 2010, soit avant l’accident de réacteur à Fukushima-Daiichi, l’autorisation de poursuivre leur exploitation au-delà de la durée de 40 ans prévue au moment de leur conception. Des directives de sûreté plus strictes pour les centrales nucléaires, prenant en compte les enseignements tirés de l’accident de réacteur, sont toutefois entrées en vigueur en juillet 2013. Il a en outre été exigé de tous les exploitants de centrales qu’ils déposent des demandes documentées de manière détaillée avant la reprise de l’exploitation des tranches nucléaires à l’arrêt. JAPC et Kansai renoncent maintenant à déposer de telles demandes pour Tsuruga 1 ainsi que Mihama 1 et 2. A ce jour, 20 demandes ont été déposées sur 48 possibles. La nouvelle autorité de surveillance du nucléaire (NRA) a pour l’instant uniquement approuvé la reprise de l’exploitation de Sendai 1 et 2, de Kyushu Electric Power Co., et de Takahama 3 et 4, de Kansai.

Source: 
M.A./T.M. d’après des communiqués de presse de Kepco et JAPC du 17 mars 2015