29.07.2013

Chambre haute japonaise: victoire du parti pro-nucléaire

Le parti libéral-démocrate japonais (LDP), pro-nucléaire, dirigé par le Premier ministre Shinzo Abe, et son partenaire de coalition le New Komeito ont obtenu la majorité absolue lors des élections de la Chambre des conseillers (Chambre haute) qui se sont tenues le 21 juillet 2013. 

Au Japon, la moitié de la Chambre haute est réélue tous les trois ans. Lors des élections de cette année, le LDP a obtenu 65 et le New Komeito 11 des 121 sièges à pourvoir. Additionnés aux sièges non soumis au vote, les partenaires de coalition disposent ainsi de 135 sièges sur 242, soit de la majorité absolue. Le 16 décembre 2012, ils avaient déjà obtenu la majorité absolue à la Chambre basse.

Le Parti démocrate du Japon, le DPJ, est le principal parti d’opposition. Il était au pouvoir jusqu’en décembre dernier, et est le grand perdant des élections puisqu’il n’occupe désormais plus que 58 sièges. Le Premier ministre M. Abe possède en revanche dans les deux chambres la majorité requise pour mettre en œuvre son programme gouvernemental.

D’après les commentaires des médias, la question de savoir si le Japon doit sortir du nucléaire ou pas a joué un rôle secondaire dans la campagne. C’est avant tout la promesse faite par M. Abe de remettre le Japon sur la voie de la croissance économique, après des années de stagnation, qui a été décisive. Or pour lui, cette croissance passe par l’utilisation de l’énergie nucléaire.

Source: 
M.A./C.B. d’après des communiqués de presse du New Komeito et du DPJ du 22 juillet 2013