04.07.2017

Allemagne: dernier retour aux Etats-Unis de l’UFE issu du réacteur expérimental de Berlin

Les 33 derniers assemblages combustibles usés issus du réacteur expérimental de Berlin BER II ont été retournés dans leur pays d’origine, les Etats-Unis.

Le transport de l’uranium faiblement enrichi (UFE) est parti le 26 juin 2017 au soir du site de BER II, à Wannsee, dans le sud-ouest de Berlin, pour rejoindre le port de Nordenham. D’après le ministère fédéral de l’Environnement, de la Protection de la nature, de la Construction et de la Sécurité des réacteurs (BMUB), le navire a désormais pris le chemin des États-Unis. L’autorisation de transport correspondante avait été délivrée par l’Office fédéral pour la sécurité nucléaire et la gestion des déchets (BFE) avant l’entrée en vigueur de la nouvelle loi de sélection d’un site, le 16 mai 2017. Le texte interdit de manière générale l’exportation d’assemblages combustibles usés en Allemagne, ou uniquement dans des cas exceptionnels.

Le retour des assemblages combustibles usés issus d’un réacteur expérimental s’inscrit dans le cadre d’un accord conclu avec les États-Unis portant sur la non-prolifération d’uranium militaire. D’après le BMUB, l’accord s’applique pour les assemblages combustibles ayant été irradiés avant mai 2016.

BER II en service encore jusqu’à fin 2019

En juillet 2013, le Centre Helmholtz de recherche sur les matériaux et l’énergie de Berlin (HZB) avait annoncé que le réacteur expérimental BER II cesserait son exploitation à des fins scientifiques le 1er janvier 2020.

Source: 
M.A. nach BMUB, Medienmitteilung, 28. Juni 2017