07.07.2015

Fennovoima: dépôt de la demande de permis de construire

Le Finlandais Fennovoima Oy a remis au ministère finlandais de l’Emploi et de l’Economie sa demande de permis de construire pour la tranche nucléaire Hanhikivi 1 le 30 juin 2015, soit le dernier jour avant l’expiration du délai.

Au moment de la remise de la demande de permis de construire, Fennovoima a confirmé remplir l’exigence formulée par le gouvernement finlandais selon laquelle le projet devait être financé au moins à 60% par des fonds de l'UE ou de l'Association européenne de libre-échange (AELE). Fennovoima appartient à 34% à RAOS Voima Oy, une filiale finlandaise de JSC Rusatom Overseas qui fait partie du groupe étatique russe Rosatom. Les 66% restants sont détenus par le Finlandais Voimaosakeyhtiö SF, qui regroupe non seulement plusieurs électriciens locaux mais également quelques grandes entreprises industrielles et commerciales. Le plus gros fournisseur d’énergie de Finlande, Fortum Corporation, avait laissé entendre début décembre 2014 qu’il serait intéressé par des investissements dans Hanhikivi. Il devait cependant revoir sa participation dans la Territorial Generating Company (TGC-1). Aucune décision de Fortum n’a été prise pour le moment.

Participation de la Croatie

D’après Fennovoima, le fournisseur d’énergie croate Migrit solarna energija d.o.o. a confirmé vouloir reprendre une part de 9%, ce qui permettrait de respecter les 60% de propriété finlandaise imposés. Fennovoima a cependant indiqué que le gouvernement finlandais attendait encore des informations de la part de Migrit. Migrit a déclaré de son côté qu’elle souhaitait participer à hauteur de 158,5 millions de dollars (CHF 165,8 mio.) au projet Hanhikivi.

Fennovoima est la première entreprise à avoir déposé une demande de permis de construire conformément aux exigences de sécurité révisées suite à l’accident de réacteur de Fukushima-Daiichi. Teollisuuden Voima Oyj (TVO) aurait dû elle aussi remettre une demande pour la tranche nucléaire en projet Olkiluoto 4 avant le 30 juin 2015. Mais son conseil d’administration a proposé en mai 2015 d’y renoncer. L’entreprise n’avait en effet pas obtenu la prolongation du délai de cinq ans demandée.

Calendrier du projet

D’après Fennovoima, le projet Hanhikivi est sur la bonne voie. Les travaux préparatoires ont débuté. L’entreprise espère pouvoir lancer en 2018 la construction du réacteur russe VVER-1200 de la série AES-2006. L’installation devrait produire de l’électricité à partir de 2024.

Modèle Mankala

Fennovoima applique le «principe Mankala». En d’autres termes, l’entreprise ne fait pas elle-même pas de gains mais vend à ses actionnaires son électricité au prix de revient. En échange, ceux-ci apportent les fonds permettant de financer la construction, l’exploitation et l’entretien de l’installation.

Source: 
M.B./C.B. d’après un communiqué de presse de Fennovoima du 30 juin 2015