26.10.2017

France: tests d’irradiation dans le réacteur de recherche russe Bor-60

Le 10 octobre 2017, le Commissariat français à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) et le Research Institute of Atomic Reactors (RIAR) russe ont signé un contrat portant sur la réalisation de tests d’irradiation dans le réacteur de recherche Bor-60. 

Le CEA souhaite irradier des absorbeurs dans le Bor-60 situé à Dimitrovgrad – un réacteur de recherche rapide refroidi au sodium exploité par le RIAR. Le directeur du CEA, François Gauché, et son homologue au RIAR, Alexander Tousov, ont signé à cet effet un contrat le 10 octobre 2017 dans le centre de recherche du CEA à Cadarache. Les tests doivent permettre de prouver l’efficacité et la conception des composants. Les résultats seront utilisés pour le réacteur Astrid, refroidi au sodium (Advanced Sodium Technological Reactor for Industrial Demonstration), actuellement en cours de développement en France.

Le réacteur de recherche Bor-60 est en exploitation depuis décembre 1969. Il a fait l’objet d’un examen complet avant d’atteindre sa 45e année d’exploitation et sa durée de fonctionnement a été prolongée jusqu’en 2020 par l’autorité de sûreté nucléaire russe, Rostekhnadzor. Il sera ensuite remplacé par le réacteur de recherche rapide polyvalent à haut flux MBIR, en construction sur le même site depuis début septembre 2015.

Le directeur du RIAR, Alexander Tousov (à gauche), et le directeur du CEA, François Gauché, lors de la signature du contrat à Cadarache (France).
Source: RIAR
Source: 
M.B./C.B. d’après un communiqué de presse de Rosatom du 11 octobre 2017