23.12.2015

Gösgen et Leibstadt changent leur méthode de comptabilisation

Kernkraftwerk Gösgen-Däniken AG (KKG) et Kernkraftwerk Leibstadt AG (KKL) ont décidé désormais d’enregistrer les fonds de désaffectation et de gestion des déchets radioactifs sur la base des valeurs du marché, afin d’accroître la pertinence et la compréhension de la comptabilisation. 

D’après les exploitantes, deux méthodes similaires existent dans le cadre de l’enregistrement des fonds. Et les deux sont correctes, et autorisées. Jusqu’ici, à la fois la KKG et la KKL utilisaient les valeurs calculatoires. Les montants déposés étaient comptabilisés avec une majoration d’intérêts calculatoires à long terme de 3,5% par an. Les intérêts dépendaient des rendements des fonds attendus sur le long terme, conformément à l’ordonnance sur le fonds de désaffectation et sur le fonds de gestion, OFDG.

Une plus grande pertinence

Dorénavant, les enregistrements s'appuyeront sur les valeurs du marché. Cette méthode dite de la valeur du marché permettra d’éliminer les différences existantes entre les enregistrements et les actifs des fonds. Le fait d’accroître la pertinence est également un des objectifs du nouveau droit comptable suisse.

Le changement de méthode n’a aucun d’impact sur les deux fonds. Les prescriptions de la commission administrative des fonds, relatives aux valeurs de consigne sont respectées et les fonds sont alimentés conformément à l’OFDG. Les deux fonds maintiennent leur cap et n’enregistrent aucune lacune de financement.

Source: 
M.A./C.B. d’après des communiqués de presse de KKG et KKL du 16 décembre 2015