21.02.2014

Japon: demande de remise en service de Hamaoka 4

Le 14 février 2014, l’électricien japonais Chubu Electric Power Company Inc. (Chubu) a remis à l’autorité de régulation nucléaire japonaise (NRA) une demande d’autorisation d’exploitation d’Hamaoka 4. Celle-ci porte à 17 le nombre de tranches actuellement concernées par une telle demande.

En juillet 2013, la NRA avait formulé de nouvelles exigences de sécurité pour les installations nucléaires, qui tiennent davantage compte des conséquences d’évènements naturels tels que les tornades, séismes et tsunamis, ainsi que des incendies.

Suite à cela, Chubu avait étudié les mesures à prendre afin de respecter ces exigences, et avais procédé à plusieurs travaux de rééquipement et d’amélioration dans les deux anciennes tranches à l’arrêt depuis le tsunami de 2011: Hamaoka 3 et 4. Cela concernait notamment l’approvisionnement en eau des réacteurs ainsi que le système d’alimentation électrique d’urgence. En outre, un mur de 18 mètres de haut destiné à protéger l’installation contre les tsunamis a été achevé en décembre 2012. Il sera porté à 22 mètres d’ici fin septembre 2015. Concernant Hamaoka 4, Chubu a déposé auprès de la NRA une demande d’autorisation d’exploitation. Les travaux de rééquipement concernant Hamaoka 3 devraient durer jusqu’à l’automne 2016.

Cinq réacteurs à eau bouillante au total ont été construits sur le site de Hamaoka, à 180 km au sud-ouest de Tokyo. Les deux plus anciens ont été définitivement mis à l’arrêt en janvier 2009. D’après Chubu, des examens sont en cours afin de déterminer si des mesures sont nécessaires sur la dernière tranche, Hamaoka 5 (ABWR, 1325 MW), et si oui lesquelles.

Source: 
D.S./C.B. d’après Atoms in Japan du Jaif du 14 février 2014