22.12.2017

Japon: Ikata 3 arrêtée

Une haute instance japonaise a décidé de casser la décision prise par l’instance inférieure, qui permettait à Shikoku Electric Power Company de laisser connectée au réseau la tranche 3 de la centrale d’Ikata, dans la préfecture d’Ehime. Ikata 3 fait pourtant partie des cinq tranches nucléaires à avoir réussi la procédure de remise en service renforcée en vigueur au Japon.

Suite à l’accident de réacteur de Fukushima-Daiichi le 11 mars 2011, l’ensemble des tranches nucléaires japonaises avaient été déconnectées du réseau. La tranche Ikata 3 (PWR, 846 MW) avait cependant été redémarrée le 12 août 2016, après avoir satisfait toutes les conditions de sécurité requises. Elle avait ensuite été remise en service commercial le 8 septembre 2016.

Le 11 mars 2016, soit cinq ans, jour pour jour, après l’accident de réacteur, quatre habitants de Matsuyama et d’Hiroshima avaient déposé une pétition en vue de l’arrêt provisoire de l’installation. En effet, du point de vue des demandeurs, Shikoku Electric avait sous-estimé l’ampleur du séisme auquel cette installation pourrait être amenée à faire face. Le 30 mars 2017, la cour de district était cependant arrivée à la conclusion que l’entreprise avait utilisé des méthodes fiables dans le cadre du calcul des mouvements sismiques sur le site. Elle n’avait donc pas donné suite à la plainte. En avril, les plaignants s’étaient donc tournés vers l’instance suprême d’Hiroshima. Or celle-ci vient de lever la décision et de décider de mettre à l’arrêt la tranche Ikata 3. Cette décision sera effective jusqu’à fin septembre 2018. C’est la première fois qu’une instance suprême lève une décision prise par une première instance, relative à la remise en service d’un réacteur. Des plaintes similaires sont en cours d’examen dans d’autres tribunaux de localités voisines: celles de Matsuyama, de Yamaguchi et d’Oita.

Shikoku Electric s’est dite «très déçue» de la décision. Elle intentera un recours «prochainement».

Sur les 42 tranches nucléaires en état de fonctionnement au Japon, à ce jour, cinq ont réussi la procédure de remise en service renforcée en vigueur dans le pays, et ont été redémarrées: Sendai 1 et 3, Ikata 3 et Takahama 3 et 4. Des demandes similaires ont été déposées pour 19 autres installations.

Source: 
M.A./C.B. d’après un communiqué de presse de Shikoku Electric du 12 décembre 2017