26.11.2013

Japon: Kashiwazaki-Kariwa 6 et 7 soumises à des contrôles de sécurité

Le 13 novembre, l’autorité de régulation nucléaire japonaise (NRA) a décidé de contrôler que les deux dernières tranches mises en exploitation de la centrale de Kashiwazaki-Kariwa, à savoir les tranches 6 et 7, répondent aux exigences de sécurité actualisées, et peuvent de ce fait être remises en service.

Le 27 septembre 2013, la propriétaire et exploitante de la centrale nucléaire de Kashiwazaki-Kariwa, la Tokyo Electric Power Co. Inc. (Tepco), avait déposé une demande de remise en service auprès de la NRA.

L’exploitante avait ensuite dû faire face à des pressions après la découverte d’eau contaminée sur le site de sa centrale accidentée de Fukushima-Daiichi. Le président de la NRA, Shunichi Tanaka, avait alors décidé que la demande de remise en service de Kashiwazaki-Kariwa 6 et 7 serait traitée seulement après que des mesures efficaces auront été prises pour remédier à la fuite d’eau sur le site de Fukushima. Tanaka a désormais annoncé que la NRA était sur le point de se pencher sur demande de la Tepco. Il a par ailleurs insisté sur le fait que la situation à Fukushima-Daiichi restait prioritaire. D’après la NRA, la Tepco met tout en œuvre pour résoudre le problème.

Une fois les contrôles effectués à Kashiwazaki-Kariwa 6 et 7, la NRA publiera les résultats obtenus.

Après Fukushima-Daiichi et Fukushima-Daini, Kashiwazaki-Kariwa est le troisième site nucléaire de la Tepco, et par ailleurs le plus grand. La centrale de Kashiwazaki-Kariwa, située sur la côte ouest du Japon, compte sept réacteurs à eau bouillante mis en service entre 1985 et 1997.

Les centrales nucléaires japonaises, progressivement mises à l’arrêt suite à l’accident de réacteur de Fukushima-Daiichi le 11 mars 2011, ne peuvent être redémarrées qu’une fois que des examens de sécurité supplémentaires ont été effectués et que ceux-ci attestent que les dernières directives de sécurité en vigueur sont respectées. Outre la Tepco, cinq autres exploitants ont déjà déposé des demandes de remise en service pour 14 réacteurs nucléaires au total: Genkai 3 et 4, Ikata 3, Kashiwazaki-Kariwa 6 et 7, Ohi 3 et 4, Sendai 1 et 2, Takahama 3 et 4 ainsi que Tomari 1, 2 et 3.

Source: 
M.B./C.B. d’après le Jaif, Atoms in Japan, du 18 novembre, et un communiqué de presse de la Tepco du 27 septembre 2013