14.01.2013

Japon: la majorité des maires locaux en faveur d’une reprise de l’exploitation

Un sondage a révélé que plus de la moitié des maires de communes proches de centrales nucléaires autoriserait la reprise de la production d’électricité si les autorités de surveillance atomique en confirment la sûreté.

Le quotidien japonais «Yomiuri Shimbun» a publié le 8 janvier 2013 un sondage sur la reprise de l’exploitation des centrales nucléaires du pays, réalisé auprès des maires de 135 villes, localités et villages dans un rayon de 30 km autour des centrales nucléaires japonaises.

Six des maires interrogés se sont prononcés pour une reprise sans condition de l’exploitation des installations. 66 maires (49%) sont par contre d’avis que les centrales ne devraient être recouplées au réseau que sous certaines conditions. Interrogés sur ces conditions – avec la possibilité de donner plusieurs réponses – 50 d’entre eux ont déclaré que la décision finale devait revenir au gouvernement central. 42 ont demandé une concertation avec les gouvernements locaux et leur autorisation et 37 l’accord de la population locale. 24 maires (18%) se sont prononcés contre la reprise de l’exploitation. Les autres personnes interrogées (28%) n’ont pas répondu à la question ou ont donné des réponses non valables.

Les 50 réacteurs fonctionnels du Japon ont été découplés du réseau les uns après les autres depuis l’accident de réacteur de Fukushima-Daiichi du 11 mars 2011, et sont soumis à des examens de sûreté complémentaires. Ohi 3 et 4 ont été les premiers réacteurs à passer avec succès ces examens et sont de nouveau en service depuis l’été 2012. 

Source: 
M.A./T.M. d’après NucNet du 8 janvier 2013