12.10.2017

La DSK aborde la surveillance nucléaire

A l’occasion de la 35e réunion principale de la Commission germano-suisse pour la sécurité des installations nucléaires (DSK), des représentants des autorités des deux pays se sont informés mutuellement sur les activités de surveillance de leurs installations nucléaires, ainsi que sur la gestion des déchets et la désaffectation.

Le 5 et le 6 octobre 2017, les délégations allemande et suisse se sont rencontrées à Berlin pour échanger des informations sur la sécurité des centrales nucléaires dans les deux pays. D’après l’Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN), en ce qui concerne la Suisse, les thèmes actuels de surveillance ont été discutés, en particulier ceux en rapport avec les centrales de Beznau et de Leibstadt. Les experts ont abordé les observations faites dans la tranche 1 de la centrale nucléaire de Beznau. De plus, la délégation allemande a été informée sur les analyses et les mesures prises en rapport avec la thématique du «dryout» à la centrale de Leibstadt. Le point à l’ordre du jour concernant la recherche d’un domaine d’implantation pour un dépôt en couches géologiques profondes a aussi été discuté.

Les représentants allemands quant à eux ont surtout rendu compte de constats sur les assemblages combustibles dans la centrale nucléaire de Brokdorf, l’état du plan national d’action Fukushima, ainsi que sur les préparations touchant à la prochaine mission de l’Integrated Regulatory Review Service (IRRS) de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) en Allemagne. De plus, la recherche d’un domaine d’implantation pour un dépôt en couches géologiques profondes a aussi été discutée.

La prochaine réunion principale de la DSK aura lieu en novembre 2018 en Suisse.

Source: 
M.A./C.B. d’après un communiqué de presse de l’IFSN du 6 octobre 2017