14.11.2013

La KKL soumise à un exercice général d’urgence

La protection en cas d’urgence de la centrale nucléaire de Leibstadt (KKL) sera vérifiée dans le cadre de l’exercice général d’urgence 2013 les 19 et 20 novembre prochains. Sous la direction de l’Office fédéral de la protection de la population (OFPP), les organes de conduite et d’état-major responsables en cas d’accident nucléaire de Suisse et des régions étrangères limitrophes ainsi que des éléments d’intervention opérationnels importants prendront notamment part à cet exercice.

Le scénario de l’exercice général d’urgence 2013 prévoit un accident grave dans la centrale nucléaire de Leibstadt, conduisant à l’émission d’une quantité importante de radioactivité. C’est sur cette trame que l’organisation d’urgence de la centrale de Leibstadt sera testée les 19 et 20 novembre prochains, de même que la collaboration avec les organisations externes d’intervention en cas d’urgence, en particulier l’Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN), la Centrale nationale d’alarme (CENAL), rattachée à l’OFPP, l’Etat-major fédéral ABCN, créé en 2011, ainsi que les Etats-majors de crise des cantons d’Argovie, de Bâle-Campagne et de Bâle-Ville. Participeront également à l’exercice des organes de crise d’entreprises d’infrastructure et divers états-majors d’Allemagne et d’autres pays voisins ainsi que l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) à Vienne.

Points à l’étude

L’Organisation de mesure en cas d’augmentation de la radioactivité et le dépôt externe des centrales nucléaires suisses à Reitnau sont les principaux éléments opérationnels impliqués dans l’exercice. Le 19 novembre, des camions et des hélicoptères de l’armée suisse transporteront ainsi du matériel du dépôt de Reitnau à la centrale de Leibstadt.

Le deuxième jour sera consacré à un centre d’information radioactivité à Reinach (AG). Il s’agit d’une structure ad hoc mise sur pied conjointement par la Confédération, les cantons et différents partenaires. Les personnes ayant séjourné dans la zone fortement contaminée y seront prises en charge par des spécialistes, soumises à une mesure de la radioactivité et conseillées. L’exploitation sera assurée le matin par le canton d’Argovie et l’après-midi par le canton de Berne.

Exercice général d’urgence bisannuel

Afin de vérifier les préparatifs en matière de gestion d’accident, les centrales nucléaires suisses doivent se soumettre régulièrement à des exercices. Globalement, un exercice général d’urgence doit être effectué tous les deux ans avec l’une des quatre centrales nucléaires et tous les organes concernés. En raison de l’accident survenu à Fukushima au printemps 2011, le Conseil fédéral avait décidé d’annuler l’exercice prévu en novembre 2011 qui portait sur la centrale de Beznau (KKB). Celle-ci sera intégrée au prochain exercice. 

Source: 
M.B./C.B. d’après un communiqué de presse du DDPS du 11 novembre 2013