13.05.2016

L’Australie-Méridionale adaptée pour le stockage final international

L’Australie-Méridionale doit étudier de manière approfondie la faisabilité de la construction sur son territoire d’un dépôt pour le combustible usé et les déchets de moyenne activité. Telle est la recommandation de la Nuclear Fuel Cycle Royal Commission sud-australienne dans son rapport final.

La Nuclear Fuel Cycle Royal Commission a pour tâche d’examiner les avantages d’un engagement de l’Australie-Méridionale dans les domaines de l’extraction d’uranium, de sa préparation et de son enrichissement, de la fabrication de combustible, de la production d’énergie nucléaire ainsi que du traitement et du stockage de déchets radioactifs.

Dans son rapport final sur le rôle de l’Australie-Méridionale dans le cycle du combustible, la commission est parvenue à la conclusion que l’Etat réunit les conditions et dispose de la capacité pour stocker de manière sûre les assemblages combustibles usés de pays tiers. La commission est certaine qu’un tel dépôt serait utile à l’économie de la région. Elle conseille au gouvernement de l’Etat de créer un comité indépendant pour fixer «l’orientation stratégique» et conclure un engagement d’utilité publique. Il est maintenant nécessaire d’élaborer une ébauche de cadre pour la poursuite de la planification, y compris le développement de critères de départ pour le choix de site et l’examen plus poussé du leasing de combustible.

Utiliser l’énergie nucléaire?

La commission estime qu’entrer dans le nucléaire n’est «économiquement pas défendable» avec les règles actuelles du marché en Australie-Méridionale. En tant que source d’énergie faiblement carbonée, le nucléaire est cependant comparable aux énergies renouvelables et pourrait être nécessaire à l’avenir. La commission indique par conséquent que l’Australie-Méridionale devrait poursuivre ses efforts pour lever l’interdiction actuelle de produire de l’énergie nucléaire. L’interdiction d’Etat des installations liées au cycle du combustible devrait, elle aussi, être levée. La commission a toutefois aussi indiqué que, compte tenu de l’offre excédentaire actuelle, cela ne sera économiquement pas réalisable dans les décennies à venir.

Le Minerals Council of Australia s’est réjoui de ce rapport et considère les résultats de cette commission indépendante comme étant d’une importance capitale. Il espère que le gouvernement suivra les propositions de la commission.

Source: 
M.A./T.M. d’après des communiqués de presse du bureau du Premier ministre d’Australie-Méridionale et du Minerals Council of Australia du 9 mai 2016, et le Nuclear Fuel Cycle Report May 2016