21.06.2013

Le Cern inaugure son nouveau centre de données en Hongrie

Le 13 juin 2013, l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire Cern et le Centre de recherche Wigner pour la physique, de l’Académie des sciences de Budapest, ont inauguré un nouveau centre de données.

Le nouveau centre de données permettra au Cern d’accroitre ses capacités de calcul en vue du redémarrage de l’accélérateur de particules Large Hadron Collider (LHC) en 2015. L’accélérateur fait actuellement l’objet de travaux de révision et sera remis en service avec une puissance deux fois plus importante (7 TeV par faisceau de particules). Le Cern a conclu un contrat de sept ans avec son partenaire hongrois. Pour Péter Lévai, directeur général du Centre de recherche Wigner pour la physique, l’ouverture du centre de calcul Wigner et la collaboration dans le domaine des technologies de l’information sont un petit pas pour le Cern mais un grand pas pour la Hongrie.

Afin de pouvoir sauvegarder et traiter la quantité de données colossale générées dans le cadre de l’expérience du LHC, une Grille de calcul mondiale (Worldwide LHC Computing Grid) a été créée. Le système est hiérarchisé et subdivisé en «Tiers». Le Cern exploite un centre de données à Genève au niveau hiérarchique le plus élevé (Tier-0), capable de sauvegarder et de traiter d'ores et déjà plus de 100 pétaoctets de données. La puissance de raccordement électrique est de 3,5 MW. Le centre de données du Cern à Meyrin est relié au centre de Budapest de manière redondante par le biais d’un câble de 100 Gbit/s depuis février 2013. L’installation en Hongrie présente une puissance de raccordement électrique pouvant atteindre les 2,5 MW et est commandée depuis Meyrin en tant qu’extension de Tier-0. A partir de ce niveau supérieur, des données sont envoyées à chacun des onze grands centres formant le premier niveau, ou niveau Tier-1, par le biais de fibres optiques. Les centres de niveau 2 et 3 reliés grâce à d’autres ramifications portent à plus de 140 le nombre total de centres de calcul à disposition du Cern, répartis dans une quarantaine de pays.

Source: 
M.B./C.B. d'après un communiqué de presse du Cern du 13 juin 2013