06.11.2017

Le Nigéria et la Russie signent des accords sur le nucléaire

L’entreprise étatique Rosatom et la Nigeria Atomic Energy Commission (NAEC) ont signé des accords sur la construction et l’exploitation d’une centrale nucléaire et d’un centre de recherche nucléaire au Nigéria.

Les accords ont été signés le 30 octobre 2017 à l’occasion de la conférence ministérielle internationale sur l’énergie nucléaire au 21e siècle de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), à Abou Dhabi. Ils portent non seulement sur la construction et l’exploitation d’une centrale nucléaire et d’un centre de recherche nucléaire, mais aussi sur une feuille de route pour la collaboration dans le domaine de l’utilisation civile de l’énergie nucléaire.

Selon Rosatom, les études de faisabilité prévues pour la construction et l’exploitation d’une centrale nucléaire et d’un centre de recherche nucléaire comprennent le choix du site, le calendrier, le programme de mise en œuvre et des concepts de financement.

Le Nigéria prévoit la construction d’une capacité de production nucléaire de 1000 MW et veut l’augmenter progressivement jusqu’à 4000 MW d’ici à 2030. L’annonce en a déjà été faite en 2012. En mars 2016, feu le Président nigérian Muhammadu Buhari, et le directeur général de l’AIEA Yukiya Amano s’étaient rencontrés pour faire avancer l’entrée du pays dans le nucléaire. Durant l’été 2017, l’AIEA a pour la première fois examiné les dispositions réglementaires du pays en matière de radioprotection et de sûreté nucléaire. Deux années plus tôt, l’AIEA avait mené une mission de 10 jours pour évaluer les plans de protection d’urgence et les mécanismes de prévention des catastrophes du Nigéria.

Source: 
M.A./T.M. d’après un communiqué de presse de Rosatom du 30 octobre 2017