12.12.2017

Les experts de la PSC recommandent de renoncer au projet Vogtle

La construction de deux tranches AP1000 sur le site de Vogtle, dans l’Etat américain de Géorgie, n’est plus rentable et doit donc être abandonnée, sauf si les coûts à la charge des consommateurs sont réduits. Telles sont les conclusions d’une équipe de la Georgia Public Service Commission (PSC) dans un rapport du 1er décembre 2017.

Les deux tranches de Vogtle appartiennent à Georgia Power à 45,7%, à Oglethorpe Power à 30%, à MEAG Power à 22,7% et à la ville de Dalton à 1,6%. Suite à la mise en faillite du fabricant de réacteurs Westinghouse Electric Company LLC, Georgia Power avait remis à la Georgia Public Service Commission (PSC) une demande relative à l’achèvement des tranches Vogtle 3 et 4. Un groupe de travail de PSC a rédigé un rapport relatif à l’avenir des deux installations à l’intention de la commission. Il arrive à la conclusion qu’au vu des retards et des dépassements de budget constatés, le projet n’est plus rentable. Il rejette également les demandes de Georgia Power qui prévoient de répercuter la majeure partie du risque financier sur les clients. L’équipe recommande de poursuivre la construction à la condition que Georgia Power baisse les coûts à la charge des consommateurs. Des auditions seront organisées entre le 11 et le 14 décembre 2017. PSC fera connaitre sa décision le 6 février 2018. Elle peut soit accéder à la demande, soit la modifier, soit la rejeter.

Source: 
M.A./C.B. d’après le rapport semestriel relatif au contrôle de la construction de PSC du 1er décembre, et NucNet du 6 décembre 2017