09.11.2017

Les générateurs de vapeur de Beznau et de Gösgen ont une teneur en carbone inférieure à la limite légale

Il ressort de l’examen de la documentation des fabricants que les générateurs de vapeur des centrales nucléaires de Beznau et de Gösgen possèdent une teneur en carbone respectant les obligations de dimensionnement. L’intégrité de la structure des composantes des générateurs est assurée avec une importante marge de sécurité.

En juin 2016, l’IFSN a exigé que les centrales suisses récoltent les informations nécessaires pour savoir si des composantes provenant de la forge Creusot Forge étaient, ou sont encore en fonction avec des documents de fabrication faussés. Toutes les centrales ont pu confirmer que les attestations de fabrication et de matériel pour l’ensemble des pièces forgées en activité des composantes importantes du point de vue de la sécurité sont entièrement documentées.

En parallèle, mais sans lien avec la thématique de la falsification des documents, des informations sont aussi venues de France à propos de possibles problèmes de matériel dans les générateurs de vapeur des réacteurs à eau sous pression. Dans une série de réacteurs, les pièces forgées des générateurs de vapeur ont montré des teneurs en carbone accrues. Cela a incité fin 2016 l’IFSN à faire aussi examiner les générateurs de vapeur des réacteurs à eau sous pression de Beznau et de Gösgen. Les exploitants ont remis les documents dans les délais au printemps 2017. L’IFSN les a examinés avec le concours de l’Association suisse d’inspection technique (ASIT).

Aucun écart non autorisé

D’après l’IFSN, l’examen a montré que le risque d’une teneur en carbone fortement accrue dans les composantes des générateurs de vapeur en question est faible, voire très faible. Une teneur en carbone accrue a été uniquement mesurée dans la plaque tubulaire d’un des générateurs de vapeur de la centrale de Beznau. Mais cette mesure individuelle se situe toujours en dessous de la valeur maximale autorisée par l’American Society of Mechanical Engineers ASME. De plus, la centrale de Beznau a indiqué que l’intégrité structurelle des plaques tubulaires est assurée avec une importante marge de sécurité, également dans le cas d’une teneur en carbone plus élevée.

«Toutes les composantes forgées des générateurs de vapeur se sont avérées conformes aux spécifications de fabrication», a expliqué Georg Schwarz, directeur remplaçant de l’IFSN, et responsable du domaine de surveillance «centrales nucléaires», en résumant les résultats de l’examen. «Dès lors, sur la base de ces constatations, et du point de vue de l’IFSN, aucune mesure supplémentaire ne s’impose».

Source: 
(M.A./C.B. d’après un communiqué de presse de l’IFSN du 7 novembre 2017