06.03.2015

L’IFSN présente son dernier plan d’action Fukushima

Quatre ans après l’accident de réacteur de Fukushima-Daiichi, l’Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) a analysé presque tous les enseignements tirés et appliqué les mesures nécessaires. Les travaux seront terminés avec le quatrième et dernier plan d’action. Les thèmes de la culture de sécurité et des effets de substances dangereuses non nucléaires viennent désormais s’ajouter avec le plan d’action 2015.

L’IFSN a démarré l’analyse des évènements peu de temps après l’accident de réacteur de Fukushima-Daiichi. En octobre 2011, elle présentait un rapport comprenant 37 points de contrôle. Cette liste a été complétée en janvier 2012 avec huit points en suspens issus de l’évaluation de l’IFSN dans le cadre du test de résistance de l’Union européenne. Deux points sont venus ensuite s’ajouter au 37 points de contrôle en raison du rapport de la revue par les pairs du test de résistance pour la Suisse. Le plan d’action Fukushima 2015 montre que l’IFSN a analysé presque tous les enseignements tirés et appliqué les mesures nécessaires.

En se basant sur leur importance en matière de sûreté technique ainsi que sur les synergies avec des projets en cours, les points clés suivants ont été fixés pour les activités post-Fukushima de l’IFSN pour l’année 2015:

  • l’application des enseignements tirés en matière de culture de sécurité et de surveillance
  • l’intégrité du confinement pendant les révisions annuelles des centrales nucléaires
  • les conditions météorologiques extrêmes
  • l’augmentation des marges de sécurité
  • les effets de substances dangereuses non nucléaires
  • la gestion d’accidents graves
  • la propagation de substances toxiques dans les cours d’eau
  • le suivi du test de résistance de l’Union européenne

Après la conclusion du plan d’action Fukushima 2015, les centrales nucléaires suisses auront tenu compte de tous les enseignements importants issus de l’accident de réacteur au Japon. «Si de nouveaux enseignements devaient toutefois en être tirés, l’IFSN les mettra également en œuvre», souligne Hans Wanner, directeur de l’IFSN.

Source: 
M.A./T.M. d’après un communiqué de presse de l’IFSN du 3 mars 2015