06.03.2012

L'IFSN publie son plan d'action 2012

Suite à l'analyse des événements liés à Fukushima, l'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) a défini des mesures de suivi concernant onze thèmes prioritaires. Le plan d'action 2012 traite des points de contrôle identifiés en automne 2011 dans le cadre des enseignements tirés («Lessons learned») de l'accident. Il aborde aussi des questions en suspens présentes dans le rapport de la Suisse sur le test de stress de l'UE.ffene Punkte, die im Schweizer Länderbericht zum EU-Stresstest aufgeführt sind.

Le plan d'action pour l'année en cours contient 29 points relatifs aux thèmes suivants: tremblements de terre, inondations, conditions météorologiques extrêmes, perte de longue durée de l'alimentation électrique, perte de la source froide ultime et de l'alimentation en eau de refroidissement, décompression de l'enceinte de confinement et gestion de l'hydrogène, gestion de crises au niveau suisse, culture de sécurité, retour d'expérience ainsi que surveillance et coopération internationales. Un dernier élément concerne le dépôt externe de Reitnau. Douze points sont dépendants des travaux du Groupe de travail interdépartemental de vérification des mesures de protection de la population en cas de situation d'urgence faisant suite à des événements extrêmes en Suisse (IDA NOMEX).

«En incluant les points initiés avant le plan d'action, nous traitons déjà plus de 80% des points de contrôle identifiés et des questions en suspens», résume Rosa Sardella, responsable du domaine de surveillance Systèmes. «D'autres démonstrations, par exemple concernant les tremblements de terre, les crues et les phénomènes météorologiques extrêmes, nous permettent d'évaluer en profondeur les installations sur la base de nouvelles connaissances», ajoute-t-elle par rapport au procédé. «A partir de ces nouvelles démonstrations et de celles qui existent, de nouvelles mesures pour l'amélioration continue de la sécurité des centrales nucléaires suisses peuvent être initiées et mises en œuvre». Ce sont par exemple l'installation d'une source froide diversifiée ou l'amélioration de la résistance des systèmes de décompression de l'enceinte de confinement.

45 points provenant de deux rapports

Dans le cadre de l'analyse des événements de Fukushima, l'IFSN a identifié 37 points de contrôle à la fin octobre 2011. Les mandats de contrôle concernent les domaines conception des installations, gestion des crises, retour d'expérience, surveillance, radioprotection et culture de sécurité. Un thème prioritaire se trouve être l'optimisation de la protection en cas d'urgence en Suisse. Début 2012, huit questions en suspens sont venues s'ajouter à cette liste en raison du rapport de la Suisse sur le test de stress de l'UE. Trois de ces points concernent la protection face aux tremblements de terre, deux la gestion des crises, un la protection face aux inondations, un la protection face aux événements météorologiques extrêmes et un la perte de l'alimentation électrique.

Les points de contrôle identifiés et les questions en suspens doivent être traités jusqu'en 2015. Par rapport à ces éléments, l'IFSN présentera annuellement un plan d'action. Elle communiquera également sur l'état des travaux. La liste des questions en suspens et des points de contrôle sera examinée de façon continue sur la base de nouvelles connaissances et, en cas de besoin, actualisée.

Source: 
D.S./P.V. d'après un communiqué de presse et le «Plan d'action Fukushima 2012» de l'IFSN du 1[sup]er[/sup] mars 2012