24.11.1998

Mise en service du simulateur d'Ignalina

L'entreprise allemande STN Atlas Elektronik GmbH a remis officiellement le 25 novembre à l'exploitant de la centrale nucléaire lituanienne d'Ignalina un simulateur intégral compact pour la formation des opérateurs.

Ce nouveau simulateur est un élément important des mesures prises pour améliorer la sûreté des deux tranches RBMK de 1185 MW du type de Tchernobyl. Financé par la BERD (Banque européenne pour la reconstruction et le développement), il a été développé par STN en 28 mois seulement. La salle de contrôle est simulée par divers places de travail sur écran qui reproduisent les 18'000 éléments entrée-sortie de l'original, ce qui permettra de former tous les opérateurs de l'installation. La simulation est fondée sur un modèle à mailles fines du coeur et de la thermohydraulique, modèle qui reproduit les 2025 canaux modérateurs et les 1661 canaux d'eau bouillante sur plusieurs niveaux axiaux et qui couvre des incidents de fuite avec sections de rupture de 80 pouces jusqu'au commencement de la fusion du coeur. Les calculs se font sur un serveur DEC avec un taux d'itération pour les modèles de 250 millisecondes. Les résultats sont présentés sur des moniteurs graphiques qui, par la reproduction du calculateur d'Ignalina, offrent aux opérateurs une interface de commande réaliste.

Source: 
P.B./C.P. d'après Presseinformation de STN Atlas de novembre 1998