30.11.1998

Nouveaux points d'interrogation à propos du projet australien de Jabiluka

La recommandation du "World Heritage Bureau" de l'Unesco d'interrompre à nouveau pour six mois les travaux de préparation du projet de Jabiluka, en Australie, a déclenché des réactions diverses.

Le Bureau de l'Unesco trouve que les rapports disponibles sont insuffisants pour pouvoir juger si l'extraction d'uranium à Jabiluka ne portera pas atteinte au parc national de Kakadu, parc situé à proximité et classé patrimoine culturel mondial. Un groupe d'experts de l'autorité australienne de l'environnement devra élaborer une nouvelle étude d'ici la mi-avril 1999 pour démontrer que le projet n'endommagera pas les environs et la valeur naturelle de la région de Kakadu. Selon l'Energy Resources of Australia, qui est à la tête du projet, la recommandation d'interrompre pendant toute cette période les travaux de préparation est illogique et ne prend pas en considération les recherches indépendantes menées au cours de ces vingt dernières années. Jusqu'à présent, le gouvernement australien n'a pas tenu compte de la recommandation de l'Unesco.

Source: 
P.B./C.P. d'après NucNet du 1[sup]er[/sup] décembre 1998