11.04.2016

Rejet de la plainte contre l’exploitation de Sendai

La Fukuoka High Court a rejeté une plainte déposée par des habitants qui demandaient une action révocatoire contre l’exploitation des tranches nucléaires Sendai 1 et 2, situées dans la préfecture japonaise de Kagoshima.

Douze habitants de Kagoshima et de deux préfectures voisines avaient déposé une demande d’action révocatoire en mai 2014 auprès de la Kagoshima District Court dans laquelle ils indiquaient que le redémarrage des tranches Sendai 1 et 2 représentait un danger réel. En avril 2015, le tribunal avait rejeté la demande et était arrivé à la conclusion que les conditions de sûreté pointées du doigt, imposées par l’autorité de sûreté nucléaire japonaise (NRA), étaient conformes aux nouvelles connaissances scientifiques disponibles. Sendai 1 et 2 avaient donc été les premières tranches à être remises en exploitation normale depuis l’accident de réacteur de Fukushima-Daiichi.

Les habitants avaient cependant déposé un recours auprès de la Fukuoka High Court contre le jugement de la Kagoshima District Court. La cour a rendu son verdict le 6 avril 2016. Ainsi, elle estime que les droits de la personnalité des plaignants n’ont pas été enfreints et qu’il n’y a aucun risque qu’ils le soient. L’exploitante Kyushu Electric Power Company Inc. s’est dite satisfaite que le tribunal ait confirmé l’avis de l’entreprise, à savoir que Sendai 1 et 2 sont sûres.

Source: 
M.A./C.B. d’après un communiqué de presse de Kyushu Electric du 6 avril 2016