14.01.2013

Shinzo Abe: pas de décision immédiate sur l’énergie nucléaire

L’avenir des centrales nucléaires actuelles du Japon devra être défini dans les trois années à venir. C’est là la déclaration faite par le Premier ministre Shinzo Abe à l’occasion d’une conférence de presse. 

Abe a déclaré le 4 janvier 2013 à la presse que le gouvernement déciderait, à la lumière de normes de sécurité scientifiques, de l’opportunité et de la possibilité de recoupler au réseau les tranches nucléaires existantes. Il a l’intention d’évaluer dans les trois ans l’avenir des installations actuelles et de définir d’ici dix ans un nouveau mix énergétique stable. Selon lui, on ne saurait décider dans l’immédiat du remplacement des installations existantes ou de la construction de nouvelles centrales. «Il s’agit d’une question que nous devons, autant que possible, régler selon le principe d’une dépendance décroissante par rapport au nucléaire», a-t-il précisé. Par ailleurs, le gouvernement devrait assumer la responsabilité d’examiner au plus vite le problème relatif à l’évacuation des éléments combustibles usés. Reste bien sûr la question de savoir comment assurer un approvisionnement électrique stable et avantageux. Il conviendra en outre d’évaluer les risques liés à l’approvisionnement mondial en combustibles fossiles. Enfin, Abe a ajouté qu’il souhaitait prévoir un certain laps de temps pour analyser de manière critique l’accident de Fukushima-Daiichi et suivre les tendances sur le plan du développement de la technique de sécurité. 

Source: 
M.A./P.V. d’après une conférence de presse du Premier ministre du Japon du 4 janvier 2013