N’est disponible que dans l’E-Bulletin
21.08.2012

Test de résistance de l’UE: l’Ensreg adopte un plan d’action

Le European Nuclear Safety Regulators’ Group (Ensreg) – à savoir le groupement des autorités de surveillance des pays membres de l’UE – a mis sur pied et adopté un plan d’action portant sur les mesures de suivi du test de résistance de l’UE. Il est prévu que la Suisse participe activement à la mise en œuvre de ce plan. 

D’après le plan d’action de l’Ensreg, les autorités de surveillance des pays européens devront notamment élaborer d’ici fin 2012 des plans d’action nationaux prenant en considération les informations obtenues dans le cadre du test de résistance de l’UE. D’autres visites de sites de centrales par des groupes d’experts internationaux sont également au programme. L’Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) salue et soutient les efforts de l’Ensreg et de la Commission européenne. Elle a indiqué avoir été représentée dans le groupe de travail de l’Ensreg en charge de l’élaboration du plan d’action, et a participé à la définition des mesures de suivi.

L’Ensreg publiera les plans d’action spécifiques à chaque pays. Un atelier de travail destiné à faire le point sur ces plans d’action avec des spécialistes internationaux est également programmé pour le premier trimestre 2013. A travers ceux-ci, l’Ensreg souhaite mettre rapidement en œuvre les informations à disposition, et continuer ainsi à améliorer la sécurité des centrales en Europe.

Actions de l’IFSN

En mars dernier, l’IFSN a présenté le premier plan d’action concernant les enseignements tirés («Lessons Learned») de Fukushima. Celui-ci se base sur les points de contrôle qui avaient été identifiés lors de l’analyse de l’accident de réacteur. Le directeur de l’IFSN, Hans Wanner, a indiqué dans un communiqué de presse que les informations contenues dans les rapports sur les revues croisées et celles obtenues lors de la rencontre extraordinaire de la Convention on Nuclear Safety (CNS) fin août seraient intégrées dans le plan d’action. L’IFSN prévoit que les points de contrôle identifiés et les questions en suspens seront traités d’ici fin 2015. En outre, elle présentera chaque année un plan d’action.

Les experts étrangers émettront un avis sur Mühleberg

En octobre, les experts de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) évalueront durant trois semaines la centrale nucléaire de Mühleberg dans le cadre d’une mission Osart planifiée de longue date. En mars dernier, une équipe de huit experts internationaux avait visité la centrale de Beznau dans le cadre de la procédure d’examen par des pairs (peer review) du test de résistance de l’UE, et avait remis un avis positif concernant l’état de la centrale la plus vieille de Suisse.

Source: 
M.B./C.B. d’après un communiqué de presse de l’Ensreg du 7 août 2012 et un communiqué de presse de l’IFSN du 9 août 2012