30.04.2012

Test de résistance de l'UE: recommandations de l'ENSREG au niveau européen

Dans le résumé concernant le test de résistance de l'UE, l'équipe d'experts du Groupe des régulateurs européens dans le secteur de la sécurité nucléaire (ENSREG) arrive à la conclusion que tous les pays participants ont mené «des actions significatives en vue d'améliorer la sécurité des centrales nucléaires sur leur territoire».

Dans le rapport «Peer review report – Stress tests performed on European nuclear power plants», publié par l'ENSREG le 26 avril 2012, les spécialistes formulent quatre recommandations valables au niveau européen:
[ol]

  • Pour les événements hors dimensionnement, l'association WENRA (Western European Nuclear Regulators' Association) doit élaborer des directives pour l'évaluation de dangers naturels tels que séismes, crues et conditions météorologiques extrêmes. Ces directives doivent tenir compte de l'évaluation des marges de sécurité et des effets «cliff-edge», signifiant une détérioration abrupte de l'état de l'installation par de légères modifications des paramètres de l'installation ou des paramètres d'influence.
  • L'ENSREG doit souligner la signification des contrôles réguliers de la sécurité. Il doit mettre l'accent sur l'importance du réexamen périodique des dangers naturels et des dispositifs des installations, réexamen devant avoir lieu au minimum tous les dix ans.
  • Les mesures déjà identifiées concernant la protection de l'intégrité du confinement doivent être mises en œuvre rapidement.
  • Des mesures empêchant les accidents dus aux dangers naturels et visant à réduire l'impact d'accidents doivent être mises en œuvre.
  • [/ol]
    «Ces mesures sont une chance d'améliorer encore la sécurité des centrales nucléaires en Europe», note Hans Wanner, directeur de l'IFSN et président de la WENRA. La Suisse s'engagera activement dans les travaux à suivre. «Beaucoup de ces recommandations ont déjà été transposées en Suisse», a-t-il constaté. Avec les réexamens périodiques de la sécurité effectués en Suisse à l'heure actuelle, toutes les centrales nucléaires sont passées au crible tous les dix ans. La protection d'urgence a été renforcée avec le dépôt d'urgence de Reitnau. Dans le cadre du projet PEGASOS-Refinement, les données sismiques seront adaptées à l'état le plus récent de la science et de la technique. Enfin, le plan d'action Fukushima prévoit des mesures supplémentaires pour accroître la sécurité, du confinement notamment.

    Source: 
    M.A./P.V. d'après un communiqué de presse de l'IFSN et le rapport de l'ENSREG, «Peer review report – Stress tests performed on European nuclear power plants» du 26 avril 2012