07.10.2013

Travaux de rééquipement pour Hamaoka 3 et 4

Des mesures de sécurité supplémentaires demandées par l’autorité de régulation nucléaire japonaise (NRA) ont conduit l’électricien japonais Chubu Electric Power Company Inc. (Chubu) à procéder à un examen minutieux des tranches nucléaires Hamaoka 3 et 4 et à définir des améliorations.

En juillet 2013, la NRA a établi de nouvelles exigences de sécurité concernant les installations nucléaires japonaises. L’autorité a ainsi davantage pris en compte les conséquences des catastrophes naturelles, notamment des tornades, séismes, tsunamis et incendies. Chubu a recherché les mesures à prendre pour se conformer à ces exigences. L’entreprise a défini et approuvé différents travaux de rééquipement et d’amélioration pour les deux tranches les plus anciennes, mises à l’arrêt depuis le tsunami de 2011: Hamaoka 3 et 4. Cela concerne par exemple des améliorations au niveau de l’alimentation en eau du réacteur, ainsi que l’alimentation électrique de secours. Chubu estime que les travaux correspondants sur Hamaoka 4 dureront jusque fin septembre 2015. Hamaoka 3 fera quant à elle l’objet de rééquipements un an après. L’entreprise étudie actuellement la nécessité de prendre des mesures également pour la tranche la plus récente, Hamaoka 5 (ABWR, 1325 MW).

Cinq réacteurs à eau bouillante ont été construits sur le site de Hamaoka, à 180 km au sud-ouest de Tokyo. Les deux plus anciens avaient été mis à l’arrêt en janvier 2009. 

Hamaoka: Le mur de protection contre les tsunamis, de 18 m de haut, a été achevé le 21 décembre 2012. Dans une seconde étape, il sera encore surélevé pour atteindre 22 m au-dessus de la mer.
Source: Chubu
Source: 
M.B./C.B. d’après un communiqué de presse de Chubu du 25 septembre 2013