10.03.14

Etat des lieux à Fukushima

Avancées et Défis
Au cours des trois années qui ont suivi l’accident survenu à la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi, des travaux importants ont été effectués sur place afin de garantir la protection des personnes et de l’environnement. Des avancées significatives ont également été réalisées dans le cadre des travaux de déblaiement. L’installation ne rejette désormais quasiment plus aucune substance radioactive dans l’atmosphère et l’océan. Les experts internationaux ne s’attendent donc pas à une augmentation perceptible du nombre de cas de maladies dues au rayonnement. Le rapport actualisé sur l’état d’avancement à Fukushima est disponible sur le site Internet du Forum nucléaire suisse.

Trois ans après, les efforts déployés pour faire face aux conséquences de l’accident survenu à la centrale nucléaire japonaise de Fukushima-Daiichi se poursuivent. Actuellement, les travaux s’articulent autour de trois défis majeurs: l’évacuation du combustible intact, la gestion de l’eau contaminée présente dans l’installation, et l’entreposage contrôlé des matières radioactives issues des travaux de décontamination dans les régions touchées. Des avancées importantes ont été réalisées dans tous les domaines.

Jusqu’à présent, il n’a pas été démontré que le rayonnement consécutif à l’accident a nui à la santé des personnes, qu’il s’agisse des équipes d’intervention d’urgence au début de l’accident ou du personnel qui intervient actuellement à l’intérieur et à l’extérieur de la centrale dans le cadre des travaux de déblaiement. Aucun dépassement des valeurs limite de radioactivité n’a non plus été constaté au sein de la population locale. Concernant le Japon dans son ensemble, les spécialistes de l’ONU estiment que le rayonnement n’occasionnera pas d’augmentation notable des cas de maladies à l’avenir également, les doses de radiation consécutives à l’accident ayant été trop basses pour cela. De très rares cas de dépassement des valeurs limite en vigueur au Japon, très strictes, ont été enregistrés pour les produits agricoles et les poissons en provenance de la région.
 
L’intégralité du rapport est disponible sous: http://www.nuklearforum.ch/fr/faits-et-chiffres/dossiers/fukushima-2014

Contact: 

Michael Schorer
Responsable Communication
Forum nucléaire suisse, Konsumstr. 20, Berne
Tél.: 078 821 98 84    E-mail: michael.schorer@nuklearforum.ch