28.09.16

Fukushima: avant tout, des conséquences psychologiques

Ryugu Hayano lutte contre la peur du rayonnement
L’impact psychologique de l’accident de réacteur de Fukushima est bien plus important que les conséquences directes de la radioactivité libérée. Le professeur Ryugu Hayano veut dissiper les malentendus et les peurs exagérées. Il nous a expliqué aujourd’hui à l’occasion de la Rencontre du Forum nucléaire suisse la manière dont il s’y prend.

A Fukushima, le physicien japonais Ryugu Hayano lutte contre la peur exagérée du rayonnement en s’appuyant sur des méthodes scientifiques. A l’aide du «Babyscan», un appareil de mesure qu’il a lui-même mis au point, il a déjà pu examiner quelque 3000 enfants en bas âge de la région, et n’a constaté aucune trace de césium radioactif provenant des réacteurs endommagés. Une comparaison avec des doses de rayonnement externes individuelles relevées chez plus de 200 écoliers de Fukushima, du reste du pays, de Biélorussie, de France et de Pologne n’a mis en évidence aucune différence majeure non plus.

Pas de retour malgré des valeurs faibles
A l’occasion de la Rencontre du Forum qui avait lieu aujourd’hui à Zurich, M. Hayano a précisé qu’en dépit de ces «bonnes nouvelles», et bien que les valeurs de rayonnement enregistrées rendent possible un retour de la population dans la plupart des régions évacuées, quelque 100’000 personnes ne peuvent toujours pas rentrer chez elles. Dans son exposé, il a décrit la manière dont il tente de rassurer la population par le biais d’examens scientifiques. Il estime que «les données, c’est une chose, mais ce qui est important avant tout, c’est de les communiquer». Pour ce faire, M. Hayano s’entretient directement avec les parents des enfants examinés et utilise les médias sociaux. Les quelque 80’000 abonnés à son compte twitter font de M. Hayano l’une des personnes les plus suivies du Japon.

Contact: 

Matthias Rey, Media Relations
Nuklearforum Schweiz, Postfach 1021, 3000 Bern 14
Tel.: 031 560 36 50    E-Mail: matthias.rey@nuklearforum.ch