01.07.14

Les Argentins remportent la victoire

… dans le domaine nucléaire en tous cas, tout comme la Russie
La centrale nucléaire argentine Atucha 2 a délivré pour la première fois de l’électricité sur le réseau il y a quelques jours. De son côté, la Russie célèbre la première réaction en chaine stable du surgénérateur rapide actuellement le plus puissant au monde, Beloïarsk 4.

La nouvelle tranche nucléaire argentine Atucha 2, de son nom complet «Central Nuclear Dr. Néstor Carlos Kirchner – Atucha 2», a délivré pour la première fois de l’électricité sur le réseau national le 27 juin 2014. Sa puissance sera désormais augmentée progressivement jusqu’à ce qu’elle atteigne sa valeur nette maximale, d’environ 700 mégawatts. Lors de la cérémonie organisée pour l’occasion, le ministre de la Planification fédérale, Julio de Vido, a souligné que l’électricité désormais produite par la tranche contribuait au mix énergétique propre et abordable du pays. D’après lui, l’électricité produite par Atucha 2 évitera de brûler chaque année l’équivalent d’1,5 milliard de dollars de pétrole.

L’industrie nucléaire russe avait elle aussi une occasion de faire la fête. Beloïarsk 4 a en effet divergé le 21 juin 2014. La divergence correspond à l’établissement d’une réaction en chaîne divergente dans un réacteur nucléaire. Beloïarsk 4 est un réacteur du type BN-800. Il s’agit d’un surgénérateur rapide d’une puissance de 800 mégawatts refroidi au sodium. Ce type d’installation permet d’utiliser le combustible avec une efficacité au moins 50 fois supérieure aux réacteurs traditionnels. Il permet en outre de réutiliser les assemblages combustibles usés, classés en Suisse comme déchets radioactifs, pour produire encore de l’énergie.

La plateforme interactive www.nuclearplanet.ch vous fournit à tout moment des informations et des graphiques actualisés sur le parc nucléaire mondial, et des renvois à l’E-Bulletin permettent d’accéder à l’actualité concernant les sites.

Contact: 

Michael Schorer,
Chef de la communication
Forum nucléaire suisse
Konsumstr. 20, Berne
Tel.: 031 560 36 50    E-Mail: michael.schorer@nuklearforum.ch