21.05.15

Limiter la durée d’exploitation nuit à la sûreté

Assemblée annuelle 2015 du Forum nucléaire suisse
Les centrales nucléaires suisses font toujours partie des plus sûres et plus fiables au monde. Elles doivent surtout cela à leurs autorisations d’exploitation illimitées. Le Conseil national veut pourtant limiter de facto les durées d’exploitation. Limiter cette durée pour des raisons politiques n’apporte toutefois aucun gain de sûreté. Lors de l’assemblée annuelle 2015 du Forum nucléaire suisse, le président Michaël Plaschy a rappelé la position du Conseil fédéral sur la question de la durée d’exploitation. Comme le Forum nucléaire, le Conseil fédéral estime que limiter la durée d’exploitation n’est pas justifié sur le fond.

L’assemblée annuelle 2015 du Forum nucléaire suisse à Berne a porté sur le thème de «La sûreté dans l’énergie nucléaire». Le président Michaël Plaschy a rappelé pour commencer le «concept d’exploitation à long terme», décidé par le Conseil national lors de la session d’hiver 2014. Ce concept constitue une limitation de facto de la durée d’exploitation pour les centrales nucléaires actuelles. Selon la loi actuellement en vigueur en Suisse, une centrale nucléaire peut être exploitée aussi longtemps qu’elle remplit les exigences de sûreté. «Ce système a fait ses preuves», dit M. Plaschy. Selon lui, rien du point de vue de la sûreté technique ne justifie de limiter la durée d’exploitation. Au contraire: le changement fondamental voulu par le Conseil national vers des autorisations limitées dans le temps «serait dommageable pour la sûreté».

Le Conseil fédéral ne veut pas de limitation
Les autorisations d’exploitation actuellement illimitées sont liées à la condition pour les exploitants de rééquiper en permanence leurs installations et d’investir constamment dans la sûreté et l’efficacité. Le résultat en est que les installations suisses font partie des plus sûres et des plus fiables au monde. Selon M. Plaschy, les décisions du Conseil national vont non seulement à l’encontre de la liberté économique dans notre pays, mais contredisent aussi la «Stratégie énergétique 2050». Celle-ci prévoit que les centrales nucléaires de Suisse demeurent pour de nombreuses années encore la pierre angulaire d’un approvisionnement fiable en électricité. «La sûreté est pour nous la première priorité. Elle est la base de l’exploitation à long terme telle que souhaitée par le Conseil fédéral», conclue Michaël Plaschy.

Contact: 

Matthias Rey
Media Relations
Forum nucléaire suisse, Konsumstr. 20, Bern
Tel.: 031 560 36 50    E-Mail: matthias.rey@nuklearforum.ch