08.11.2016

F4E: attribution d’une grosse commande de robotique

La coentreprise européenne Fusion for Energy (F4E) a signé un contrat-cadre en robotique avec un consortium dans le cadre de la construction du réacteur expérimental thermonucléaire international (Iter).

F4E a conclu un contrat-cadre avec un consortium composé de l’entreprise franco-allemande Airbus Safran Launchers SAS, de Nuvia Ltd. (qui appartient à Vinci Energies), et de Cegelec CEM SAS pour un système de robotique télé-opéré. D’après F4E, il s’agit de la plus grosse commande dans ce secteur de la technologie de fusion.

Le contrat-cadre porte sur la conception, la fabrication, la livraison, la mise en service et les tests de recette d’un système de manipulation de conteneurs et de bouchons de blindage télé-opéré (Cask and Plug Remote Handling System – CPRHS). Le contrat a une valeur de près de 100 millions d’euros (CHF 108 mio.) sur une durée de sept ans.

Dans le cadre de cette commande, Airbus Safran Launchers met ses technologies spatiales à disposition, Cegelec CEM ses compétences en mécanique, et Nuvia, spécialiste en technologie nucléaire, fournira des équipements dernier cri.

Le CPRHS est un élément clé du système de maintenance télé-opéré d’Iter. Il est dédié au transport de composants intérieurs, de la chambre du réacteur vers les cellules chaudes, où ceux-ci seront testés, réparés ou mis au rebut. La masse totale du CPRHS peut aller jusqu’à 100 tonnes lorsqu’il transport les composants les plus lourds. Le système peut aussi transporter des équipements de télé-opération destinés aux opérations d’inspection et de maintenance dans la chambre du réacteur.

Source: 
M.B./C.B. d’après un communiqué de presse commun d’Airbus Safran Launchers, de Nuvia et de Cegelec, ainsi qu’un communiqué de presse de F4E du 27 octobre 2016