03.08.1999

Le gouvernement français autorise l'extension de Melox

Cogema est autorisée à procéder à une extension de son usine Melox de production de combustible à oxydes mixtes (Mox), usine située à Marcoule qui a été mise en service en 1995.

Le gouvernement socialiste français a publié début août le décret correspondant au Journal officiel. Ce décret signé par le Premier ministre L. Jospin, le ministre de l'économie D. Strauss-Kahn et la ministre de l'environnement D. Voynet (Verts), avait été laissé en attente depuis un an, l'accord passé en 1997 entre les Socialistes et les Verts prévoyant un moratoire sur le Mox. Pour prévenir un surplus de plutonium à stocker et mettre à profit les capacités disponibles de recyclage thermique, il a tout de même été répondu favorablement à la demande de Cogema, mais à certaines conditions: la production annuelle reste limitée à 115 tonnes, et la Cogema ne doit jamais stocker plus de 14 tonnes d'oxyde de plutonium dans l'usine. Cogema espère faire passer sa capacité de production de Mox à 330 tonnes par an, dont 250 tonnes à Marcoule et 40 tonnes dans chacun de ses deux autres sites, Cadarache et Dessel, en Belgique. En plus d'Electricité de France, avec actuellement 20 tranches autorisées à utiliser du Mox, ce chiffre devant passer à 28 d'ici 2010, Cogema a également des clients dans ce domaine en Allemagne, en Belgique, au Japon et en Suisse.

Source: 
P.B./C.P. d'après Enerpresse et NucNet du 4 août 1999