17.10.2012

Les projets nucléaires de la Pologne prennent de l’ampleur

Areva, Electricité de France (EDF) et GE Hitachi Nuclear Energy (GEH) souhaitent participer au projet de centrale nucléaire polonaise, et ont signé pour ce faire des contrats avec Energoprojekt-Warzawa SA et l’Université technique de Varsovie. 

La Pologne pourra compter sur le soutien de la France pour réaliser ses projets de constructions de centrales nucléaires. Début novembre 2009, les deux pays avaient déjà signé un accord de collaboration portant sur les domaines de l’énergie, de l’environnement et du climat. La France s’était alors engagée à soutenir la Pologne dans ses projets nucléaires. Areva et EDF ont déjà rencontré à quatre reprises des fournisseurs potentiels. En signant une déclaration d’intention avec Energoprojekt, les deux entreprises renforcent leur collaboration avec la Pologne. Areva a indiqué dans un communiqué de presse que cette déclaration leur permettrait de mutualiser leurs forces en vue de la construction de la centrale en projet. Areva et EDF souhaitent mettre leurs connaissances et leur expertise au service du projet polonais et insistent sur l’importance de faire appel à des fournisseurs nationaux. Ainsi, 50% au moins de l’investissement total alloué au projet doivent revenir à des entreprises polonaises spécialisées dans le nucléaire.

GEH s’est elle aussi engagée dans la construction de la future centrale. Elle a récemment signé une déclaration d’intention avec l’Université technique de Varsovie. L’entreprise avait conclu un accord avec l’université en 2010 et participe depuis à la formation des futurs ingénieurs et techniciens nucléaires. Ce nouvel accord permettra de soutenir les spécialistes et d’encourager les éventuelles innovations dans l’optique du développement d’un programme nucléaire national.

La Polska Grupa Energetyczna SA (PGE) est chargée de la construction d’une centrale nucléaire, et a sélectionné en novembre 2011 trois sites possibles pour l’implantation de cette première centrale du pays. Il s’agit de Choczewo, de Gaski et de Zarnowiec. 

Source: 
Il s’agit de Choczewo, de Gąski et de Żarnowiec. (D.S./C.B. d’après des communiqués de presse d’Areva et de GEH du 4 octobre 2012

S'abonner aux newsletters

Sélectionnez dans la liste ci-dessous les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner.
Sélectionnez dans la liste ci-dessus les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner.
Nous accordons une grande importance à la protection de vos données personnelles. Les données communiquées sont utilisées uniquement dans l’objectif mentionné. En cochant la case, vous acceptez que vos données soient traitées conformément à notre déclaration de confidentialité. Vous pouvez à tout moment arrêter votre abonnement aux newsletters.