07.06.2019

Rapport sur la radioprotection 2018: toutes les limites de dose ont été respectées

En 2018, aucun évènement dans les installations nucléaires suisses n’a exposé le personnel ou la population à une dose non autorisée. Toutes les limites de dose ont été respectées. C’est ce qu’indique le nouveau Rapport sur la radioprotection de l’Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN).

Les installations nucléaires suisses disposent d’une radioprotection adaptée et le principe d’optimisation est appliqué de manière cohérente. C’est ce que confirme le Rapport de radioprotection 2018 de l’IFSN, qui vient d’être publié. Ce rapport est divisé en deux parties: il traite, d’une part, de la protection du personnel dans les installations nucléaires et, d’autre part, du rejet de substances radioactives dans l’air évacué et les eaux usées.

Des doses individuelles nettement en baisse

Au cours de l’année 2018, toutes les limites de dose prescrites dans l’ordonnance sur la radioprotection ont été respectées. Avec une valeur maximale de 12,4 millisieverts (mSv) et une valeur moyenne de 0,5 mSv, les doses individuelles des personnes actives dans le domaine de surveillance de l’IFSN sont restées nettement inférieures à la limite de dose pour le personnel professionnellement exposé, soit 20 mSv. Les doses collectives étaient faibles, elles aussi.

Depuis le début de leur exploitation, les centrales nucléaires suisses ont considérablement réduit les doses individuelles grâce aux efforts importants déployés par les exploitants et les autorités.

Des limites d’émission respectées à tout moment

En ce qui concerne les rejets de substances radioactives dans l’air évacué et les eaux usées, le Rapport sur la radioprotection indique que les exploitants d’installations nucléaires ont également respecté les limites fixées par les autorités en 2018, et parfois avec des marges considérables.

Les calculs de l’IFSN montrent que les émissions des installations nucléaires à proximité immédiate ont entraîné une dose annuelle inférieure à 0,005 mSv. La comparaison avec la dose de rayonnement annuelle moyenne de 5,8 mSv à laquelle est exposée la population suisse montre que les installations nucléaires sont responsables de moins de 0,1% de cette dose.

L’IFSN publie les rejets mensuels comptabilisés par l’air et les eaux, ainsi que les données brutes des émissions à la cheminée des centrales nucléaires.

Les valeurs de mesures de la radioactivité consultables en temps réel

L’IFSN exploite un réseau de mesure pour la surveillance automatique du débit de dose à proximité des centrales nucléaires (Maduk). En 2018, aucune valeur de débit de dose locale élevée, qui aurait été causée par les rejets des centrales nucléaires, n’a été relevée. Les éventuels écarts locaux sont dus aux fluctuations du rayonnement naturel (souterrain), par exemple après les pluies. Les valeurs moyennes des mesures Maduk sur 10 minutes, une heure et une journée peuvent être consultées en ligne et en temps réel.

Source: 
M.A./C.B. d'après un communiqué de presse de l’IFSN du 4 juin 2019

S'abonner aux newsletters

Sélectionnez dans la liste ci-dessous les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner.
Sélectionnez dans la liste ci-dessus les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner.
Nous accordons une grande importance à la protection de vos données personnelles. Les données communiquées sont utilisées uniquement dans l’objectif mentionné. En cochant la case, vous acceptez que vos données soient traitées conformément à notre déclaration de confidentialité. Vous pouvez à tout moment arrêter votre abonnement aux newsletters.