23.05.2019

Terrestrial Energy adhère au GIF

Terrestrial Energy Inc. est la première entreprise privée à entrer dans le Generation IV International Forum (GIF).

Le GIF doit permettre de développer d’ici à 2040 de nouveaux réacteurs et cycles du combustible qui permettront de réduire la consommation des ressources, la quantité des déchets radioactifs produits, et d’empêcher le détournement de matières fissiles dans le but de construire des armes. Dans le cadre d’une procédure de sélection détaillée, le GIF avait sélectionné six systèmes de réacteur sur lesquels il souhaitait effectuer des examens approfondis: les réacteurs rapides refroidis au gaz (Gas-cooled Fast Reactors, GFR), les réacteurs rapides refroidis au sodium (Sodium-cooled Fast Reactors, SFR), les réacteurs rapides refroidis au plomb (Lead-cooled Fast Reactors, LFR), les réacteurs à sels fondus (Molten Salt Reactors, MSR), les réacteurs refroidis à l'eau supercritiques (Super-Critical Water-cooled Reactors, SCWR), et les réacteurs à très haute température (Very-High Temperature Reactor, VHTR).

Terrestrial Energy développe un réacteur intégral à sels fondus (Integral Molten Salt Reactor, IMSR). L’IMRS est un réacteur haute température d’une puissance thermique pouvant être comprise entre 80 et 600 MW, qui fonctionne avec du combustible liquide. Ce système a réussi la première phase de l’examen de la conception de fournisseur préalable à l’autorisation de la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) en novembre 2016. En outre, Terrestrial Energy a réussi en février 2019 l’étape de la qualification préalable relative à la construction d’un petit réacteur modulaire (SMR) sur un site des Laboratoires nucléaires canadiens (LNC).

L’entreprise canadienne, qui possède son siège dans l’Ontario, a signé une déclaration d’intention relative à la collaboration dans le domaine des réacteurs à sels fondus. Avant cela, elle a assisté aux travaux du groupe de travail sur ce système de réacteur en tant qu’observatrice. D'après le GIF, les organisations suivantes ont signé la déclaration d'intention relative à la collaboration dans le domaine des réacteurs à sels fondus: Australian Nuclear Science and Technology Organisation (Ansto), Euratom Joint Research Centre, le Commissariat français à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), le groupe étatique russe Rosatom, l’Institut Paul-Scherrer, et le Département américain de l’énergie.

Source: 
M.A./C.B. d'après un communiqué de presse de Terrestrial Energy du 14 mai 2019

S'abonner aux newsletters

Sélectionnez dans la liste ci-dessous les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner.
Sélectionnez dans la liste ci-dessus les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner.
Nous accordons une grande importance à la protection de vos données personnelles. Les données communiquées sont utilisées uniquement dans l’objectif mentionné. En cochant la case, vous acceptez que vos données soient traitées conformément à notre déclaration de confidentialité. Vous pouvez à tout moment arrêter votre abonnement aux newsletters.