09.06.2021

Vattenfall acquiert une participation minoritaire dans Fermi Energia

L’énergéticien public suédois Vattenfall AB a conclu un accord avec la start-up estonienne Fermi Energia afin de devenir actionnaire minoritaire de l’entreprise. Fermi Energia est intéressée par l’utilisation de petits réacteurs modulaires (Small Modular Reactors, SMR) en Estonie.

Grâce à un investissement d’environ 1 million d’euros, Vattenfall deviendra actionnaire minoritaire de Fermi Energia, dont elle détiendra 6%. En novembre 2020, Vattenfall et Fermi Energia avaient signé une déclaration d’intention qui avait permis d'élargir leur collaboration dans le domaine des SMR. Avant cela, Vattenfall avait soutenu une étude de faisabilité de Fermi Energia concernant la construction possible d’un SMR en Estonie.

Le reconduction de la collaboration permettra d’étudier la maturité de la technologie SMR et les perspectives en vue de l’utilisation d’un ou de plusieurs petits réacteurs modulaires en Estonie d’ici à 2035, a indiqué Vattenfall. L’énergéticien Fortum et le bureau d'ingénierie Tractabel participent, eux aussi, à l’initiative SMR de Feri Energia.

En octobre 2019, Fermi Energia et l’Américain GE Hitachi Nuclear Energy (GEH) avaient signé un accord de collaboration portant sur l’utilisation possible du type GEH-SMR BWRX-300 dans le pays. En mars 2021, les deux entreprises avaient conclu un autre accord qui accordait un soutien à Fermi Energia dans certains domaines-clés tels que l’homologation, le personnel, le développement du personnel et de la chaîne d’approvisionnement, et l'établissement de la documentation et des analyses, en vue de l’utilisation du BWRX-300.

En mars de cette année, Fermi Energia et Rolls Royce ont signé une déclaration d’intention qui doit permettre d’étudier le potentiel de l’utilisation de SMR en Estonie. L’entreprise britannique a déclaré que l'étude couvrirait tous les aspects en lien avec l’utilisation de SMR, y compris l'aptitude du réseau, le refroidissement du réacteur, la planification d’urgence, le personnel, la procédure d’autorisation, la gestion des actifs et la chaine d'approvisionnement.

Fermi Energia a également annoncé récemment avoir levé les 2,5 millions d’euros requis pour pouvoir lancer la procédure de planification officielle dans le cadre de l’utilisation d’un SMR dans le pays balte.

D'après Kalev Kallemets, CEO de Fermi Energia, l’entreprise est «technologiquement neutre» et elle poursuit la procédure d’homologation de conceptions de SMR en Grande-Bretagne, au Canada et aux États-Unis afin de déterminer quelles technologies sont adaptées.

«Concernant l’Estonie, seuls les SMR développés en Grande-Bretagne, aux États-Unis et au Canada conviennent», estime M. Kallemets. «Les investissements de Vattenfall contribueront à financer les prochaines étapes, majeures, de la recherche de personnel, les programmes de formation et les études techniques et autres études.»

Entre-temps, le gouvernement estonien a approuvé la mise sur pied d’un groupe de travail chargé d’étudier la possibilité que le pays balte entre dans le nucléaire.

Source: 
M.A./CB. d'après des communiqués de presse de Vattenfall et de Fermi Energia du 31 mai 2021