07.12.2018

Wendelstein 7-X: le stellarator enregistre de nouveaux records

La seconde campagne d’expérimentations réalisée sur l’installation de fusion Wendelstein 7-X de Greifswald a permis d’atteindre des valeurs record pour un stellarator concernant la densité, la teneur énergétique et la durée du plasma. Et de nouvelles transformations de l’installation devraient rendre possible des puissances de chauffage encore plus élevées et des temps de décharge encore plus longs.

L’installation de fusion du type stellarator la plus grande au monde, le Wendelstein 7-X de l’Institut Max-Planck de Physique des Plasmas (IPP), a enregistré de nouveaux records dans le cadre de la seconde campagne d’expérimentations. Avant cela, de nouvelles transformations de l’installation avaient été réalisées fin 2017. De nouveaux appareils de mesure et systèmes de chauffage avaient notamment été installés. Le nouveau dispositif de chauffage des particules neutres installé injecte des atomes d’hydrogène rapides à l’intérieur du plasma qui transfèrent leur énergie aux particules du plasma lors de la collision. Il en résulte des densités de plasma élevées, de jusqu’à 2 x 1020 particules par m3 – des valeurs qui, d’après l’IPP, seraient suffisantes pour une future centrale. Dans un même temps, les ions et les électrons du plasma d’hydrogène ont atteint une température de 20 millions de degrés Celsius.
 
Concernant l’énergie stockée dans le plasma, là encore, les valeurs enregistrées par le Wendelstein 7-X sont les plus élevées jamais atteintes par un stellarator. Grâce au puissant chauffage par micro-ondes, la teneur énergétique du plasma a pour la première fois dépassé le mégajoule sans créer d’échauffement trop important de la paroi de la cuve. Les bonnes valeurs du plasma ont permis d’obtenir des plasmas d’une durée supérieure à 100 sec. – là encore, une des meilleures valeurs obtenues pour un stellarator.

La prochaine phase de transformations a commencé

La seconde campagne d’expérimentations s’est achevée mi-octobre, laissant place à la phase de transformations suivante du Wendelstein 7-X. Pour pouvoir continuer à augmenter l’énergie thermique sans créer de surchauffe de la paroi de la cuve, les carreaux en graphite actuels du divertor seront remplacés par des éléments refroidis à l’eau en carbone renforcé par des fibres de carbone, a indiqué l’IPP. Il devrait être possible ensuite d’atteindre progressivement des durées de plasmas de jusqu’à 30 minutes. Nous saurons alors si le Wendelstein 7-X est en mesure d’atteindre ses objectifs d’optimisation également dans le cadre du fonctionnement continu.

Coup d’œil dans la cuve de plasma: plasma record avec une teneur énergétique supérieure à un mégajoule.
Source: IPP, Wigner RCP
Source: 
M.Re./C.B. d’après un communiqué de presse de l’IPP du 26 novembre 2018