Mots-clés généraux

Tous les articles de l'E-Bulletin sur le thème "Sûreté des centrales nucléaires"

  • 22.11.12
    Une équipe d’experts de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a achevé la première mission Osart (Operationnal Safety Review Team Mission) menée en Inde. Cette mission concernait les tranches 3 et 4 de la centrale du Rajasthan. L’équipe a identifié une série de «Good Practices» ainsi que du potentiel d’amélioration dans la sûreté d’exploitation des deux réacteurs. Le rapport final au gouvernement indien suivra au printemps 2013.
  • 15.11.12
    La compagnie d’électricité slovène Nuklearna Elektrarna Krško (NEK) a fait appel à la Westinghouse Electric Company américaine pour équiper la centrale de Krsko d’un système de décompression à filtre à sec passif et de recombinateurs autocatalytiques passifs (PAR).
  • 29.10.12
    L’exploitant japonais de centrales nucléaires Tokyo Electric Power Company (Tepco) a admis le 12 octobre 2012 dans une prise de position que l’accident de réacteur à Fukushima-Daiichi en mars 2011 aurait pu être évité. L’entreprise savait longtemps avant l’accident que des améliorations des mesures de sécurité étaient nécessaires.
  • 29.10.12
    Entre le 8 et le 25 octobre 2012, les experts d’une Operational Safety Review Team (Osart, équipe d’examen de la sûreté d’exploitation) de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) se sont rendus à la centrale nucléaire de Mühleberg de BKW FMB Energie SA (FMB). Le but de cette mission était d’évaluer la sûreté opérationnelle de la centrale afin d’identifier les potentiels d’amélioration et de mettre en évidence les bonnes pratiques (Good Practices) déjà mises en œuvre à Mühleberg et considérées comme des modèles de processus d’exploitation au niveau international. Dans son évaluation, la mission Osart confirme la sûreté opérationnelle de la centrale et fournit plusieurs indications précieuses.
  • 26.10.12
    Areva SA va équiper la flotte japonaise de réacteurs de 100 recombineurs autocatalytiques passifs (PAR). 
  • 22.10.12
    L’exploitante de la centrale nucléaire de Shika, la Hokuriku Electric Power Co., a achevé la construction d’un mur de 4 mètres de haut destiné à mieux protéger l’installation contre les tsunamis. 
  • 19.10.12
    La prise de position technique sur la centrale nucléaire de Mühleberg, remise par l’entreprise autrichienne Umweltbundesamt GmbH, ne contient aucun nouvel aspect en relation avec les questions de sécurité soulevées. Il n’en résulte donc aucune mesure supplémentaire. L’Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) arrive à cette conclusion dans sa première prise de position à l’attention de l’Office fédéral de l’énergie (OFEN).
  • 10.10.12
    Le Pegasos Refinement Project (PRP), qui doit permettre de mieux définir encore le risque sismique pour les centrales nucléaires en Suisse, enregistre un retard d’environ six mois, le temps pour les experts d’évaluer les nouvelles données et de traiter les questions scientifiques encore en suspens.
  • 08.10.12
    Les exploitants des centrales nucléaires suisses ont remis avant fin septembre 2012, dans les temps, à l’Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) des documents supplémentaires relatifs à la sécurité sismique. Ils ont aussi présenté à l’autorité les données demandées sur l’adaptation des scénarios de référence pour la protection d’urgence.
  • 05.10.12
    Le niveau de sûreté nucléaire en Europe est élevé en général, mais la Commission européenne recommande certaines mesures dans presque toutes les centrales européennes. Aucune fermeture de centrale n’est cependant nécessaire. Tel est le message essentiel qui ressort des résultats des tests de résistance de l’UE, publiés à Bruxelles le 4 octobre 2012. La Suisse qui a elle aussi participé à ces tests de résistance s’est vue félicitée à de nombreuses reprises.

Pages