14.07.2016

Takahama 3 et 4: nouveau revers pour Kansai Electric

La cour de district d’Otsu a rendu une nouvelle décision contre Kansai Electric Power Co. dans la lutte autour de la reprise d’exploitation de Takahama 3 et 4. 

Le 9 mars 2016, la cour de district d’Otsu, dans la préfecture de Shiga, avait interdit par une ordonnance de référé l’exploitation des réacteurs nucléaires Takahama 3 et 4. 29 riverains de cette préfecture avaient demandé l’arrêt de ces réacteurs. Kansai Electric a déconnecté la tranche 3 du réseau le 10 mars. La tranche 4 avait déjà été arrêtée en raison d’un message d’erreur dans la partie non-nucléaire de l’ouvrage. Kansai Electric, exploitant des deux tranches, a peu après déposé deux plaintes auprès de la cour. Le tribunal a déjà rejeté la première demande de lever l’ordonnance de référé le 17 juin 2016. Il s’est maintenant une nouvelle fois prononcé dans le sens des plaignants et a aussi rejeté la deuxième plainte de Kansai Electric contre l’ordonnance.

Dans un communiqué de presse du 12 juillet, Kansai Electric rappelle que l’autorité de sûreté nucléaire japonaise (NRA) lui avait délivré l’autorisation de remise en service de Takahama 3 et 4. Ce après que les deux tranches aient passé tous les contrôles de sûreté renforcés après l’accident de réacteur de Fukushima-Daiichi.

Selon ses propres indications, l’entreprise veut continuer à s’opposer à l’ordonnance de la cour et prévoit de porter l’affaire devant l’instance supérieure, la haute cour d’Osaka.

Source: 
M.B./T.M. d’après un communiqué de presse de Kansai Electric du 12 juillet 2016