N’est disponibile que dans l’E-Bulletin
08.10.2012

Les centrales nucléaires suisses remettent des documents supplémentaires à l’IFSN en accord avec le plan d’action Fukushima 2012

Les exploitants des centrales nucléaires suisses ont remis avant fin septembre 2012, dans les temps, à l’Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) des documents supplémentaires relatifs à la sécurité sismique. Ils ont aussi présenté à l’autorité les données demandées sur l’adaptation des scénarios de référence pour la protection d’urgence.

Des fuites de liquide à l’intérieur de l’enceinte de confinement ne peuvent pas être complètement exclues en cas de séisme hors dimensionnement. Les centrales nucléaires suisses ont par conséquent dû réévaluer la résistance sismique de l’isolation du confinement du réacteur et du circuit primaire. Ce complément à la démonstration de maîtrise des séismes déjà apportée devait être remis à l’IFSN jusqu’au 30 septembre 2012. Selon l’IFSN, Les centrales de Beznau, Leibstadt et Mühleberg ont déposé dans les temps les documents correspondants. Une prolongation du délai a été accordée à la centrale de Gösgen. Cette prolongation court jusqu’à fin 2012.

Demande d’examens complémentaires

L’IFSN a en outre requis le 10 janvier 2012 un contrôle en vue de l’amélioration de la gestion de l’hydrogène. Les centrales de Gösgen et de Leibstadt devaient ainsi vérifier la résistance sismique des systèmes de décompression de l’enceinte de confinement. Les démonstrations correspondantes ont été remises dans les temps.

La centrale nucléaire de Beznau a dû opérer une vérification supplémentaire. L’exploitant devait examiner si des mesures réalisables à court terme peuvent être prises en vue d’empêcher un abaissement non autorisé du niveau de liquide par un effet de siphon lors d’une situation d’exploitation donnée dans la piscine de stockage des éléments combustibles. Ces résultats ont également été remis dans les délais.

Documents relatifs aux effets de l’obstruction de rivières

En plus, des exigences à la démonstration de maîtrise des inondations, l’IFSN a requis des études supplémentaires pour les centrales de Mühleberg et de Gösgen. Elles devaient identifier les passages étroits de l’Aar susceptibles de subir une obstruction. Les deux centrales devaient aussi évaluer les conséquences d’une obstruction de ces passages sur une possible inondation du site. Les exploitants des deux centrales ont soumis les documents à temps. La centrale de Beznau avait déjà été enjointe à remettre les informations correspondantes. L’installation de Leibstadt profite d’un emplacement non soumis au risque d’inondation ou d’obstruction. Elle ne devait donc pas fournir des informations complémentaires.

Dépôt des données relatives à l’actualisation des scénarios de référence

La Confédération, les cantons et les communes se basent sur des scénarios définis pour la planification de la protection d’urgence. A la suite de l’accident de Fukushima, l’IFSN a jugé nécessaire de contrôler les scénarios de référence. Les exploitants de centrales nucléaires ont été enjoints par l’IFSN en décembre 2011 déjà à lui remettre les scénarios de référence actualisés jusqu’au 30 septembre 2012, et se sont acquittés de cette tâche. L’IFSN prévoit de terminer l’examen de ces scénarios à la fin 2012. En parallèle, l’IFSN examinera  jusqu’à mi-2013 le concept de zones. Elle travaillera en collaboration avec l’Office fédéral pour la protection de la population et les cantons concernés. 

Source: 
M.B./T.M. d’après un communiqué de presse de l’IFSN du 2 octobre 2012