15.06.1999

Pour le tribunal administratif suédois, la fermeture de Barsebäck est juridiquement correcte

Le 16 juin 1999, le tribunal administratif suprême de la Suède a rendu public son jugement selon lequel la décision du gouvernement en place d'imposer aux exploitants la fermeture définitive de la centrale nucléaire de Barsebäck était correcte.

Le tribunal a précisé qu'après examen approfondi de tous les arguments en présence, il ne voyait aucune raison d'annuler la décision du gouvernement. La tranche 1 de la centrale peut toutefois rester encore en service jusqu'en novembre de cette année. Le gouvernement avait exigé sa fermeture pour juillet 1998; Barsebäck 2 devrait suivre en juillet 2001. Le gouvernement s'en tient à cette décision pour des raisons d'alliances politiques, ignorant ce faisant l'opinion exprimée par la majorité de la population suédoise selon laquelle les douze tranches nucléaires du pays devraient continuer d'être exploitées. Sydkraft, l'exploitante de Barsebäck, a encore porté le cas devant des instances européennes et se réserve le droit d'exiger des dommages-intérêts pour la fermeture anticipée de l'installation.
Dans une première prise de position, Sydkraft exprime son étonnement à propos de l'issue de la procédure au tribunal administratif dont le jugement est, à son avis, déplorable. M. Lars Frithiof, président de la direction, a déclaré ce qui suit à ce propos: "Je partage les sentiments de colère et de résignation de mes collègues à Barsebäck... Cette décision signifie une détérioration de l'approvisionnement en électricité de la Suède, de son environnement, de son économie et du contexte industriel en général. L'énergie électrique de remplacement sera essentiellement importée de centrales au charbon du Danemark. Cette décision va également à l'encontre des derniers sondages qui montrent que la population suédoise ne soutient pas la politique de fermeture anticipée de Barsebäck 1 que mène le gouvernement."

Source: 
P.B./C.P. d'après un communiqué de Sydkraft et NucNet du 16 juin 1999