10.10.2019

Australie: le nucléaire bénéficie d’un soutien croissant

Un sondage en ligne a montré que près de la moitié des Australiens étaient favorables au recours à l’énergie nucléaire pour réduire les émissions de gaz à effet de serre du pays. Dans le sondage précédent, en date de 2011, les Australiens avaient une vision plus critique vis-à-vis du nucléaire.

Dans le cadre d’un sondage en ligne organisé par l’institut d’études de marché Roy Morgan Research, 51% des personnes interrogées soutenaient le recours à l’énergie nucléaire pour réduire les émissions de CO2 de l’Australie. Comparé avec le dernier sondage en date de juillet 2011, le nucléaire a progressé de 16%. En revanche, 34% des participants se sont déclarés opposés au nucléaire (contre 24% par rapport à 2011). Et 15% des sondés ne se sont pas prononcés.

Si l’on met de côté les objectifs de réduction des émissions et que la question porte uniquement sur le soutien accordé par l’Australie au nucléaire afin de garantir l’approvisionnement électrique, la part des pro-nucléaire s’établit à 45% (+11%), celle des anti-nucléaire à 40% (-21%), et celle des personnes indécises à 15%.

Les opposants sont plus nombreux lorsqu’il est question de la construction possible d’une centrale nucléaire à proximité de chez eux: 58% des participants ont indiqué être contre une telle construction (-17%) et 42% n’y seraient pas opposés (+17%).

La proportion des réponses à la question de savoir si l’Australie doit approvisionner en uranium d’autres pays dans le cadre de l’exploitation de leurs centrales est équilibrée: 41% sont pour (-3%) et 41% sont contre (-9%). La part des indécis a augmenté de 12% par rapport à 2011 et s’établit désormais à 18%.

Le sondage en ligne s’est déroulé du 11 au 15 septembre 2019. Au total, 1006 hommes et femmes de toute l’Australie âgés de 18 à 64 ans y ont participé.

Beaucoup d’uranium, mais pas de centrale nucléaire

L’Australie détient plus d’un tiers des réserves mondiales d’uranium. Le pays exporte une grande partie des agents énergétiques fossiles qu’il produit. L’approvisionnement électrique de l’Australie repose sur le charbon aux deux tiers environ. Deux lois interdisent depuis 1998 l’utilisation du nucléaire dans ce pays.

Source: 
M.B./C.B. d’après un communiqué de presse de Roy Morgan Research du 7 octobre 2019