06.04.2021

Canada: la sélection d’un site pour un dépôt profond progresse comme prévu

La Société canadienne de gestion des déchets nucléaires (SGDN) respecte les délais fixés pour choisir un site privilégié en 2023, destiné à accueillir un dépôt en couches géologiques profondes pour les assemblages combustibles usés.

Dans son plan quinquennal intitulé Mise en œuvre de la Gestion adaptative progressive 2021 à 2025, la SGDN présente le calendrier de sélection d'un site adapté pour accueillir un dépôt en couches géologiques profondes destiné aux assemblages combustibles usés.

Dans le cadre de la gestion à long terme du combustible usé, la SGDN recourt à une procédure adaptative en plusieurs phases, intitulée Gestion adaptative progressive, lancée en mai 2010. Initialement, 22 communes des provinces de l’Ontario et de la Saskatchewan avaient souhaité des clarifications préalables. South Bruce, dans le sud-ouest de l’Ontario, et Ignace, au nord, sont les deux sites encore en lice dans la procédure de sélection. La SGDN estime pouvoir désigner un site unique d’ici 2023. La caractérisation détaillée du site sera lancée en 2024, comme prévu. Parallèlement, une demande d’autorisation de préparation de site sera remise à la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) L’accord est attendu pour 2028. La demande de permis de construire sera ensuite présentée en 2029. Le permis pourrait être accordé en 2032 et la planification ainsi que la construction du dépôt pourraient être lancés en 2033. L’exploitation du dépôt géologique profond devrait débuter entre 2040 et 2045.

Source: 
M.A./CB. d'après le document NWMO, «Mise en œuvre de la Gestion adaptative progressive 2021 à 2025» de mars 2021