22.10.2019

DETEC octroie 15e autorisation de forage

Le 17 octobre 2019, le Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC) a octroyé une nouvelle autorisation de forage. Elle concerne un forage dans le domaine d’implantation de Nord des Lägern.

L’autorisation octroyée par le DETEC le 17 octobre 2019 porte sur le forage Stadel 3 (NSG 18-01) dans le domaine d’implantation de Nord des Lägern. Depuis le mois d’août 2018, le DETEC a ainsi octroyé 15 autorisations de forage remises par la Société coopérative nationale pour le stockage des déchets radioactifs (Nagra). Dix d’entre elles sont déjà entrées en force. Le DETEC se prononcera sur les autres demandes d'autorisation au cours des semaines et des mois à venir.

De 2016 à 2018, la Nagra a déposé 23 demandes d’autorisation de forage dans les domaines d’implantation potentiels auprès de l’Office fédéral de l’énergie (OFEN): huit pour Jura-est, huit pour Zurich nord-est et sept pour Nord des Lägern. Toutes ces demandes ont été mises à l’enquête publique. Elles ont donné lieu à 472 oppositions pour Jura-est, 99 pour Zurich nord-est et 132 pour Nord des Lägern.

Les forages permettront à la Nagra d’examiner le sous-sol géologique de manière approfondie dès cette année. Sur la base de cette analyse, la Nagra fera savoir vers 2022 pour quels domaines d’implantation elle établira des demandes d’autorisation générale pour la construction de dépôts en couches géologiques profondes (dépôt destiné aux déchets hautement radioactifs, dépôt destiné aux déchets faiblement ou moyennement radioactifs ou dépôt combiné). La Nagra ne réalisera probablement pas les 23 forages pour lesquels elle a requis une autorisation, les résultats des premiers déterminant la suite de la planification.

Chaque demande de forage continue à faire l’objet d’une procédure d’autorisation individuelle, dont la durée varie en fonction notamment du nombre d’oppositions, des arguments avancés et des clarifications à effectuer.

Source: 
M.B./M.A. d’après un communiqué de presse du DETEC du 21 octobre 2019