04.08.2020

EAU: Barakah 1 a divergé

La tranche 1 de la centrale nucléaire de Barakah a généré pour la première fois une réaction en chaîne autoentretenue, faisant des Émirats arabes unis (EAU) le premier pays arabe à exploiter l’énergie nucléaire aux fins de la production d’électricité.

Selon les informations fournies par Emirates Nuclear Energy Corp. (Enec), Barakah 1 a divergé pour la première fois le 31 juillet 2020. Il s’agit de «l’étape la plus importante à ce jour dans la mise en œuvre du programme d’utilisation pacifique du nucléaire lancé par les EAE, qui permettra à la nation de produire de l’électricité propre pendant les 60 prochaines années au moins», a déclaré l’entreprise.

Barakah 1 est l’une des quatre tranches APR-1400 du site de Barakah, qui se trouve dans l’émirat d’Abu Dhabi, plus précisément à proximité de la ville de Ruwais, dans la région d’Al Dhafra. Les installations sont fournies par Korea Electric Power Corporation (Kepco). Le premier chargement en combustible s’est achevé en mars 2020. La construction de Barakah 2 est terminée depuis mi-juillet 2020. Enec indique ne pas savoir quand exactement le permis d’exploitation de cette deuxième tranche sera délivré. Quant à la construction des tranches 3 et 4, elle est pratiquement terminée.

Source: 
M.A./D.B., d’après Enec, communiqués de presse des 31 juillet et 1er août 2020