24.04.2013

Etats-Unis: exploitation de San-Onofre 2 à puissance réduite?

La Southern California Edison (SCE), propriétaire de la centrale nucléaire américaine de San-Onofre, projette de remettre en service la tranche 2 de la centrale cet été, et de la faire fonctionner à puissance réduite. Elle a déposé une demande correspondante à l’autorité de surveillance nucléaire américaine (NRC). San-Onofre 2 et 3 ont été mises à l’arrêt à froid en janvier 2012 en raison d’une usure prématurée des tubes de générateurs de vapeur. 

Les tranches nucléaires San-Onofre 2 et 3 sont à l’arrêt à froid depuis janvier 2012 en raison d’une usure prématurée des tubes de générateurs de vapeur. La SCE avait fait procéder au remplacement des générateurs de vapeur des deux réacteurs en 2009 et 2010 par des modèles du fabricant Japonais Mitsubishi Heavy Industries Ltd. (MHI). En janvier 2012, une fuite avait été identifiée dans les tubes des générateurs de vapeur de la tranche 3. La tranche 2 était alors déjà en arrêt pour révision. Depuis, les deux tranches ont été déconnectées du réseau, la NRC ayant décidé d’autoriser une nouvelle mise en service lorsque la SCE aura proposé un plan destiné à empêcher l’usure des tubes des générateurs de vapeur, et qu’elle aura elle-même constaté à l’issue d’une expertise indépendante, que les deux réacteurs peuvent à nouveau fonctionner de manière sûre.

Le 8 avril 2013, après une concertation détaillée avec la NRC, la SCE a déposé une demande de complément de sa licence, qui lui permettrait d’exploiter San-Onofre 2 à 70% de sa puissance pendant cinq mois à compter de juin 2013. Elle a argumenté sa demande en indiquant qu’elle souhaitait ainsi contribuer à couvrir l’augmentation du besoin en électricité des mois d’été. A l’issue des cinq mois, l’installation serait de nouveau arrêtée afin de procéder au contrôle des tubes de générateurs de vapeur, et si les résultats obtenus le permettent, elle serait remise en service pour une période restant à définir. La SCE a indiqué que trois entreprises indépendantes avaient confirmé, à l’issue d’examens approfondis, que San-Onofre 2 fonctionnait de manière sûre malgré l’usure des tubes.

Source: 
D.S./C.B. d’après un communiqué de presse de la SCE du 8 avril 2013