27.11.2020

États-Unis: Indian Point transmise à Holtec en vue de sa désaffectation

L’autorité américaine de sûreté nucléaire (NRC) a autorisé le transfert de la licence pour la centrale nucléaire d’Indian Point. Le site d’Entergy Corporation est désormais entre les mains d’Holtec International et sera exploité par sa filiale, Holtec Decommissioning International.

Les deux réacteurs à eau sous pression Indian-Point 1 et Indian-Point 2 sont définitivement à l’arrêt respectivement depuis 1974 et 2020. La tranche 3 devrait, à son tour, être déconnectée du réseau le 30 avril 2021. Pour justifier la mise à l’arrêt anticipée des deux réacteurs d’Indian-Point, Entergy avait invoqué des raisons économiques telles que les prix bas persistants de l’électricité sur le marché de gros et l’augmentation des coûts d’exploitation.

L’autorisation de la NRC pour le transfert de licence est en vigueur dès à présent, mais le transfert ne sera définitif qu’une fois la tranche 3 définitivement arrêtée et la transaction entre Entergy et Holtec finalisée. L’accord prévoit que Holtec sera responsable des valeurs patrimoniales et de la désaffectation du site, y compris de la conclusion d’un accord «consensuel» avec l’État de New York et les autorités locales.

Dans une déclaration, la NRC a informé que le transfert de licence portera également sur le stockage à sec des assemblages combustibles usés de la centrale.

En 2019, les centrales nucléaires arrêtées d’Oyster Creek, exploitées par Exelon Generation, et de Pilgrim, exploitée par Entergy, avaient été cédées à Holtec en vue de leur désaffectation.

Source: 
M.A./CB. d’après des communiqués de presse d’Holtec et de la NRC du 23 novembre 2020