19.05.2020

États-Unis: Le DOE accorde des subventions à des projets de recherche numériques sur le BWRX-300

Le Département américain de l'énergie (DOE) a accordé des subventions à GE Research et au Massachusetts Institute of Technology (MIT) afin qu’ils mènent des projets de recherche sur le développement de la technologie numérique des jumeaux pour les réacteurs nucléaires de recherche, en recourant à l’intelligence artificielle et aux commandes de modélisation avancées.

Dans un livre blanc, GEH explique que la technologie numérique des jumeaux rend possible l’établissement de répliques numériques à des fins d’analyse des valeurs physiques réelles, des produits, des processus et des services.
 
On pouvait aussi lire dans un communiqué de GE Hitachi Nuclear Energy (GEH) qu’une équipe dirigée par GE Research souhaitait construire un jumeau numérique des composants critiques du BWRX-300 et utiliser des techniques de prévision dans le domaine de l’intelligence artificielle pour la prise de décision orientée sur les risques. L’équipe est composée de représentants de GEH, d’Exelon Generation Company, de l’Oak Ridge National Laboratory et de l’University of Tennessee-Knoxville. L’exploitante nucléaire Exelon fournira des données historiques pour le projet, qui permettront de faire baisser les coûts d’exploitation et de maintenance des réacteurs modernes.

Par ailleurs, une équipe dirigée par le MIT et regroupant des membres de GE Research et de GEH travaillera également sur des approches de maintenance préventives et sur des techniques d’identification des erreurs basées sur la modélisation. Les jumeaux numériques adoptent des modes mécaniques et thermiques de défaillance en cas de fatigue, qui commandent les travaux d’exploitation et de maintenance.

D'après l’Advanced Research Projects Agency-Energy (ARPA-E) du DOE, responsable de l’attribution de subventions dans le cadre du programme Gemina, le projet mené par GE Research recevra 5,4 millions de dollars américains et celui du MIT 1,7 million.

Le BWRX-300 développé par GEH

Le SMR mis au point par GEH est un petit réacteur à eau bouillante basé sur l’ESBWR, un système de réacteur avancé de la troisième génération, homologué pour les États-Unis mais qui n’a à ce jour encore jamais été construit. Le BWRX-300 est une version très simplifiée de l’ESBWR qui utilise de nombreux composants éprouvés ainsi qu’une chaîne d'approvisionnement bien établie. Il possède une circulation de l’eau de refroidissement naturelle comportant des systèmes de sécurité passifs. GEH a lancé la procédure d’homologation pour son BWRX-300 à la fois aux États-Unis et au Canada.

Source: 
M.A./C.B. d'après un communiqué de presse de GEH du 14 mai 2020