22.04.2014

Etats-Unis: nouvelle étape pour l’usine d’enrichissement d’Urenco

La dernière cascade de centrifugeuses de la seconde phase de l’usine d’enrichissement Urenco USA (autrefois National Enrichment Facility), près d’Eunice, dans l’Etat américain du Nouveau-Mexique, a été mise en service. L’installation atteint désormais une capacité de 3700 tonnes d’unités de travail de séparation par an (UTS/a).

L’autorité de sûreté nucléaire américaine (NRC) a délivré le 10 juin 2010 son autorisation d’exploitation commerciale pour l’usine d’enrichissement, la première installation des Etats-Unis qui fait intervenir la technologie des centrifugeuses développée par Urenco. L’exploitante Louisiana Energy Services (LES), une filiale d’Urenco Ltd., a indiqué qu’une fois l’installation terminée, sa capacité serait portée à 5700 tonnes d’UTS/a. A l’issue de la phase II, Urenco s’attèlera à la fabrication de la troisième et dernière phase des cascades, dont la construction a commencé en décembre 2012.

Urenco USA est actuellement la seule usine d’enrichissement d’uranium en exploitation aux Etats-Unis depuis qu’Usec Inc. a fermé son installation d’enrichissement par diffusion gazeuse de Paducah, dans l’Etat du Kentucky, en 2013. Deux autres usines sont actuellement en cours de construction, elles devraient être mises en service avant 2020. Areva Enrichment Services LLC (AES) construit actuellement l’usine d’Eagle Rock Enrichment Facility, dans l’Etat de l’Idaho, qui présente une capacité escomptée de 3300 tonnes d’UTS/a. L’installation utilise également le procédé de centrifugation. La NRC avait remis l’autorisation correspondante en 2011. De son côté, l’entreprise Global Laser Enrichment LLC (GLE) est chargée de la construction d’une installation d’enrichissement d’une capacité de 6000 tonnes d’UTS/a sur le site de Wilmington, en Caroline du Nord. La NRC avait approuvé la demande d’autorisation remise par GLE en septembre 2012. Il s’agit de la première installation d’enrichissement au monde qui fonctionnera avec une lumière laser.

Source: 
D.S./C.B. d’après un communiqué d’Urenco du 9 avril 2014